Accueil / Culture / Littérature / BD / Les chevaliers de la Chouette, une bande dessinée de Ben Fiquet.

Les chevaliers de la Chouette, une bande dessinée de Ben Fiquet.

les-chevaliers-de-la-chouette-t1-glenatA paraître ce 9 avril 2014, aux éditions Glénat, le premier tome des Chevaliers de la Chouette, une nouvelle bande dessinée, plutôt jeunesse, mélangeant plusieurs genres. Ben Fiquet offre une nouvelle série d’aventure, de chevalerie, de fantastique, d’humour et d’action.

Au couvent du Pic, Manille, jeune garçon, fait des siennes, il ne veut pas écouter sœur Bénédicte, qui tente de lui faire prendre un bain, elle a réussi à le dévêtir, mais il reste en serviette pour le moment. Le garçon, qui rêve de devenir un chevalier, tient une épée en bois et clame, perché sur l’arbre consacré, qu’il n’a pas besoin de bain puisqu’il a une épée magique. Mais dans l’agitation, Manille tombe de l’arbre, dans sa chute il appelle « Tilt », effrayées et ne pouvant rien faire, les sœurs regardent horrifiées la scène, tandis qu’une machine court bras tendus pour rattraper à temps le jeune garçon ! Content d’avoir appris quelque chose à son robot, Manille continue son dialogue de chevalier, qui ne veut toujours pas prendre de bain, malgré la chute et les enfantillages qui auraient pu lui couter la vie… Plutôt maladroit, Manille monte sur un baril, brandi son épée, affirme que personne ne le rattrapera, lorsqu’il se retrouve tout nu, avec la mère supérieure, derrière lui !

Le récit se met en place, tranquillement, différentes scènes et lieux nous présentent les personnages qui vont constituer l’histoire, mais le lecteur suit principalement Manille, jeune garçon plein d’entrain, courageux, mais aussi maladroit ! Ainsi Manille veut devenir chevalier, il se renseigne auprès de tousles-chevaliers-de-la-chouette-t1-glenat-extrait pour savoir comment il peut y arriver. Les informations lui arrivent donc au fur et à mesure, il apprend également, qu’il y a des gentils chevaliers, mais également de méchants chevaliers. Suite à une injustice et sa maladresse, Manille veut prouver au couvent du Pic, qu’il veut et deviendra un chevalier, il fera rapidement la rencontre de certains d’entre eux, qui plus ou moins chevaleresques, le suivront, ou l’inverse ! La bande dessinée est dynamique, drôle, aventureuse, et quelques scènes d’actions embellissent et tonifient le tout, de la magie, des mystères et des robots accompagnent le récit et offre quelque chose de surprenant et d’intéressant, des questions restent en suspens. Le dessin, proche du manga, est assez fluide et énergique, des angles de vue sont intéressants et quelques jeux d’ombres sympathiques.

Les chevaliers de la Chouette est un joli mélange de quelques genres, qui se lit facilement, et arrive également rapidement à plaire, une aventure faite de rencontres, chevaliers, robot, êtres mi-homme mi-animal, magie, princesse, malédiction… de quoi surprendre et charmer.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Un escalier de sable, un one shot des éditions Le Lombard

Un escalier de sable est une bande dessinée de Benjamin Legrand et Djillali Defali, parue ...

Lire les articles précédents :
Entomophagie : ou quand les insectes s’invitent dans votre assiette.

Certains font la grimace, certains sont curieux et d’autres ont déjà passé le pas et ...

La nouvelle série jeunesse des éditions Dargaud : Cassis.

Le premier tome, Cassis veut jouer, de Brigitte Luciani pour le scénario et Eve Tharlet ...

Paris Roubaix 2014 : Cancellara verra-t-il triplement double ?
Paris Roubaix 2014 : Cancellara verra-t-il triplement double ?

Tous les voyants sont au vert pour le coureur suisse Fabian Cancellara, vainqueur du Tour des Flandres dimanche dernier, il...

Fermer