Festival de Cannes J10: Marcello mio de Christophe Honoré en compétition, “Le roman de Jim” des frères Larrieu à Cannes Première et “Le comte de Monte-Cristo”

Christophe Honoré est souvent venu à Cannes, que ce soit en compétition, en clôture du Festival et dernièrement dans la sélection Un Certain Regard. Il est de retour cette année en compétition avec “Marcello mio”, qui marque sa sixième collaboration avec Chiara Mastroianni au cinéma. C’est avec lui que la comédienne vient également de faire ses premiers pas au théâtre dans la pièce “Le ciel de Nantes”. “Marcello mio” va incontestablement tenir une place à part dans la filmographie de Christophe Honoré et de Chiara Mastroianni. Elle y tient son propre rôle : une actrice qui se trouve être la fille de Catherine Deneuve et de Marcello Mastroianni à qui elle ressemble énormément. D’ailleurs, elle est un peu lassée qu’on lui fasse constamment cette même remarque. Un jour, elle décide de prendre l’apparence de son père, à la surprise de sa mère et de ses proches (Benjamin Biolay et Melvil Poupaud). Elle est pressentie pour jouer dans le dernier film de Nicole Garcia aux côtés de Fabrice Luchini et souhaite qu’on l’appelle désormais Marcello. L’acteur se mue alors en bon samaritain, en fidèle ami prêt à suivre et à aider Chiara-Marcello en cas de besoin. Le spectateur est d’ailleurs comme lui : il est embarqué dans ce voyage un peu fou auquel il adhère spontanément. Christophe Honoré nous fait rire et nous émeut, notamment dans la scène où Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni se rendent dans l’appartement où elles ont vécu avec Marcello Mastroianni pendant plusieurs. Le film regorge de moments de poésie et d’émotion. Christophe Honoré est réalisateur mais aussi un homme de théâtre donc il est très attaché à cet esprit de troupe. Dans une scène finale très réussie, toute cette troupe de comédiens est réunie en Italie, dans la mer. Une façon de terminer en beauté ce voyage intérieur et géographique de Chiara Mastroianni.

Depuis le début du Festival, nous avons été séduits par les films présentés dans la section Cannes Première. C’est là qu’Arnaud et Jean-Marie Larrieu, eux aussi grands habitués du Festival, ont présenté leur dernier film, “Le roman de Jim”, inspiré du roman éponyme de Pierric Bailly. Karim Leklou incarne un homme gentil : c’est ainsi que ses amis et ses proches qualifient Aymeric et qu’il se qualifie lui-même. Pour faire plaisir à des copains, il commet un vol et il est condamné mais il prend bien soin de ne dénoncer personne. Plus tard, il rencontre une jeune femme (Laetitia Dosch), enceinte d’un homme marié et déjà père de deux filles. Aymeric accepte l’enfant et l’élève comme si c’était le sien. Mais le père biologique (Bertrand Belin) finit par revenir, ce qui va ébranler l’équilibre que le couple avait construit avec Jim, l’enfant. Karim Leklou n’a jamais été aussi touchant dans un film. Avec ce personnage de “faux père” qui accepte de devenir le parrain de Jim, les frères Larrieu lui ont sans doute offert son plus beau rôle. Le comédien et toute l’équipe du film ont été longuement ovationnés à l’issue de la projection.

Dans un tout autre registre, la journée s’est terminée avec “Le comte de Monte-Cristo” de Matthieu Delaporte et Alexandre de la Patellière. Le héros d’Alexandre Dumas est interprété par Pierre Niney. Il a monté les marches entouré de l’ensemble du casting (Anaïs Demoustier, Anamaria Vartolomei, Laurent Laffite, Patrick Mille, Bastien Bouillon…). Le cinéma et la télévision compte de nombreuses adaptations du Comte de Monte-Cristo. Cette dernière version a le mérite d’être spectaculaire et flamboyante. Pendant près de trois heures, on suit Edmond Dantès dans son désir de vengeance dont le duo de réalisateurs ont tenu à explorer le côté sombre, moins souvent montré dans d’autres adaptations.  Le film sortira le 28 juin au cinéma.

crédit photos : Shochiku Co., Ltd. – Rhapsodie en août d’Akira Kurosawa (1991) / création graphique. Hartland Villa

A propos Laurence

A lire aussi

Rencontre avec Laury Thilleman

Il y a quelques jours, Laury Thilleman présentait sur France 3 La fête de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com