Accueil / Culture / Littérature / Flics Requiem, un polar signé Michel Tourscher

Flics Requiem, un polar signé Michel Tourscher

Flics Requiem, un polar signé Michel Tourscher

Ancien policier devenu détective, Lucas se voit confier la mission de retrouver un patient échappé d’une clinique psychiatrique où ce patient, également ancien policier, était interné. Quand, pendant ce temps, des anciens collègues de ce fuyard sont abattus, le lien est vite établi et même Lucas n’est pas à l’abri d’une mauvaise rencontre… Le chasseur va-t-il devenir le chassé ? Comment Lucas va-t-il s’en sortir alors qu’il est tout seul, qu’il n’a pas accès à la police scientifique ?

Pour un premier roman, Michel Tourscher, 48 ans et policier de profession, signe là un bijou de polar à la française. Une intrigue qui nous tient scotchée jusqu’à une heure avancée de la nuit et plus complexe que ce qu’on pourrait penser en lisant le résumé du livre, la personnalité de Lucas n’est pas commune dans ce type de livre et nous attache à lui dès les premières pages du livre. Il n’y a pas de temps mort, pas de lourdeur, pas de vide dans l’écriture, l’histoire ne part pas dans tout les sens. C’est vraiment bien maîtrisé, avec une multitude de détails et de faits nous tenant en haleine durant les 305 pages.

Récompensé par le grand public avec l’obtention du prix VSD, « Flics Requiem » est un polar, un thriller dont vous ne sortirez pas indemne. Espérons que Michel Tourscher puisse continuer ainsi dans son prochain roman !

 

« Flics Requiem », de Michel Tourscher, aux éditions Les Nouveaux Auteurs

 

Nombre de pages : 305 p.

Editions : Les Nouveaux Auteurs

Collection : Policier

Taille : 21 x 13,7 x 2,8 cm

Prix : 18,95 €

ISBN : 978-2-8195-0313-2

 

Retrouvez plus d’articles sur France Net Infos

A propos Agence

A lire aussi

couv-t1à5-Aliènor

Dernier épisode d’Aliènor Mandragore chez Rue de Sèvres

Ne ratez sous aucun prétexte la fin d’Aliénor Mandragore aux Éditions Rue de Sèvres, série ...

Un commentaire

  1. Michel Tourscher

    Bonsoir,
    Je suis tombé par hasard (ou presque :-) sur votre article.
    Merci pour cette critique qui réchauffe le cœur.
    Amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.