Hiraeth – La fin du voyage aux Éditions Akata

Mika, une jeune adolescente, est envahie par un sentiment mélancolique que l’on appelle aussi Hiraeth. Elle ne supporte plus de vivre sans l’être cher qu’elle a perdu. Aussi, dans un dernier élan, elle se lance sous les roues d’un camion. Mais, à sa grande surprise, elle est sauvée in extremis par un étrange garçon. Ainsi qu’une divinité.

Le début d’un road trip à trois, vers le pays des morts afin de contenter ce sentiment de vide et de manque. Et de partager des moments insolites avec deux personnages bien originaux !

Un seinen fantastique imprégné de légendes japonaises, à découvrir depuis le 22 septembre 22 aux éditions Akata.(+14)

hiraeth_cover.jpg
Hiraeth tome1 © Yuhki Kamatani / Kodansha Ltd.© Akata
  • Le décor :

Japon, une rue de la ville…

L’athlétique Mika, s’élance le sourire aux lèvres, comme pour une course effrénée vers sa propre mort. Aujourd’hui, elle a décidé de rejoindre sa meilleure amie dans l’autre monde. Et c’est en se lançant sous les roues d’un camion qu’elle compte bien passer de l’autre côté.

Dix minutes plus tôt…

Sur le trottoir, Hibino, assis sur sa moto, discute avec un jeune garçon. Un groupe de moineaux dans le ciel et ce temps si particulier, l’inspire à rencontrer son âme sœur. À faire des rencontres. Bref, il est particulièrement de bonne humeur, même si son petit interlocuteur essaye de lui casser le moral.

Mais soudain, ils remarquent Mika au bord de la route. Et, les sens particuliers du jeune garçon comprennent vite ce qu’elle s’apprête à faire. Hibino, persuadé que c’est elle : l’âme sœur, s’élance pour la secourir. Mais trop tard. L’accident se produit ….

Il réussit à projeter Mika de l’autre côté de la route, mais… se retrouve sur le pare-brise du camion. Le choc est immense. Pourtant, étrangement, Hibino se relève, attrape la jeune fille par la main et l’entraîne vers un endroit plus calme.

Mika n’en revient pas. Hibino est bien vivant. Ou mort ? Ou peut-être mort-vivant ! Et le jeune garçon qui l’accompagnait prétend être un dieu !!!! De quoi devenir complètement zinzin !!!!

hiraeth-planche.jpg
Hiraeth tome1 © Yuhki Kamatani / Kodansha Ltd.© Akata
  • Le point sur le manga :

Un titre lourd de sens, pour ce manga. Car, si vous ne le saviez pas, Hiraeth a une signification qui représente finalement toute l’histoire de ce manga.

Hiraeth, c’est cette mélancolie que l’on ressent un peu comme des regrets ou des remords. Comme un mal-être permanent en se rappelant des belles ou mauvaises choses qui ont pu arriver dans nos vies. Même si le sujet principal est difficile, Yuhki Kamanati invente un road-trip fabuleux avec des personnages haut en couleur. Son scénario, aux Éditions Akata, est parsemé de croyances, vocabulaires et légendes japonaises, ce qui ajoute à la beauté du récit. Et évidemment des graphismes avec la réalisation brillante de planches teintées d’onirisme et de volupté. Le trio incroyable qu’elle nous propose est particulièrement attachant et original.

  • La conclusion :

Le premier tome étonnant, d’une série de 3 aux Éditions Akata. Loin d’être « triste » ou déprimant, même si Hiraeth raconte, la perte d’être cher, il pointe le récit sur la rencontre et le voyage de trois personnages vraiment intéressants et attachants. Le récit s’annonce réflexion philosophique, sur une trame fantastique, soupçonné d’un certain humour ! Un début plutôt hors du commun !

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

lore-olympus-volume3-hugo-cie

Lore Olympus – Volume 3

Le troisième volume de Lore Olympus, de Rachel Smythe, est paru en novembre 2022, aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com