Accueil / Culture / Littérature / BD / L’arbre qui grandit dans mon mur

L’arbre qui grandit dans mon mur

L’arbre qui grandit dans mon mur est un album des éditions Ankama, qui vient compléter la collection Etincelle. Une bande dessinée de Lourdes Navarro, parue en septembre 2018, qui offre un joli récit sur l’adolescence et ses difficultés, la séparation des parents…

l-arbre-qui-grandit-dans-mon-mur-ankamaAprès le visionnage d’un film, qui présente une scène un peu exagérée, le professeur explique à ses élèves qu’il est vrai que certaines plantes mangent de la viande. Les moustiques, les mouches et autres petits insectes volants, peuvent être les proies des plantes carnivores. Un élève écoute studieusement, tandis que deux autres, derrière lui, lui lancent une boule de papier griffonnée en pleine tête. La fin du cours sonne, Mike se fait bousculer par les deux autres élèves, laissant ainsi tomber ses affaires. Une jeune fille vient l’aider à ramasser son cahier et lui conseille de ne pas faire attention à ces crétins ! Puis elle l’invite à venir aux salles d’Arcane, pour jouer ensemble. Mais Mike semble passif, il acquiesce, prend la carte, remercie et s’en va… C’est en chemin, un peu plus loin, qu’il réalise qu’il a de la chance que Sarah lui est enfin parlée.

l-arbre-qui-grandit-dans-mon-mur-ankama-extraitEn rentrant chez lui, Mike entend ses parents se disputer, ils crient forts, tous les deux. En rentrant dans sa chambre, il salue toutes ses plantes, leur parle et va en prendre soin. Alors que ses parents continuent de s’engueuler et que la porte claque, un poster tombe de son mur et une plante apparaît. Une plante étrange, curieuse, qui va l’envahir petit à petit. C’est de cette manière imaginée, que le lecteur va prendre conscience, tout comme Mike, que les disputes des parents, ont de plus en plus d’emprises sur lui, l’envahissant de différents sentiments, qu’il ne peut plus contrôler. La bande dessinée, malgré le malheur et l’oppression que subit le héros, est très tendre et poétique, et amène tranquillement le lecteur à une réflexion, puis une action, pour se libérer de cette plante oppression, qui envahit son espace. Le dessin est tout aussi doux, avec un trait rond et fluide et des couleurs pastel, qui offre un univers fantastique et surprenant.

L’arbre qui grandit dans mon mur est une bande dessinée sensible, subtile et poétique, qui traite pourtant de thèmes forts, entre l’adolescence, le harcèlement scolaire et la séparation des parents.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Un escalier de sable, un one shot des éditions Le Lombard

Un escalier de sable est une bande dessinée de Benjamin Legrand et Djillali Defali, parue ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Zombies zarbis – Panique au cimetière !

Panique au cimetière ! est le premier tome d’une nouvelle série pour les jeunes lecteurs, entre ...

Granny’s Secret : Goûtez aux nouvelles recettes d’Ajvar, Poivrons & Tomates

Ce n'est pas parce que l'on rentre dans l'automne que notre envie d'apéro s'est essoufflée ! ...

Ekhö Monde Miroir, tome 8, La sirène de Manhattan

La sirène de Manhattan est le huitième tome d’Ekhö Monde Miroir, une bande dessinée, parue ...

Fermer