Accueil / Culture / Littérature / BD / Le magicien de Whitechapel, acte 1, Jerrold Piccobello.

Le magicien de Whitechapel, acte 1, Jerrold Piccobello.

le-magicien-de-whitechapel-acte1-jerrold-piccobello-dargaudC’est aux éditions Dargaud qu’est paru, le 20 février 2015, Le magicien de Whitechapel, acte 1, Jerrold Piccobello, une trilogie de Benn, que l’on retrouve ici au scénario et au dessin, qui mélange le récit initiatique, le conte historique et la fantaisie.

1887, Piccadilly Circus, à Londres, un magicien passe une audition, il est attendu sur scène, il s’excuse de son retard et commence son numéro avec sa valise qui s’ouvre laissant ainsi échapper une balle. Il s’excuse, range la balle dans la valise. Il parait maladroit, confus, mais tout cela est pour son numéro, alors sa valise s’ouvre une nouvelle fois, laissant échapper plus d’une douzaine de belles de couleur ! Sur un ton humoristique, il termine son numéro, mais malheureusement il n’est pas engagé. Il repart donc déçu, persuadé que cette fois-ci il touche vraiment le fond, et vient de subir un affront suprême, lui Jerrold Piccobello, un magicien de renommée internationale. Sans même faire attention, et en pensant à son mentor disparu, ses pas le mènent sur les lieux de son passé, devant l’hôtel The eagle. Il s’installe à un table avec un verre, et se remémore le récit de son enfance…

Dans ce premier tome l’histoire de Jerrold Piccobello est détaillée par lui-même, qui revient sur les lieux qui ont été décisifs quant à son avenir et son enfance marquée par l’absence le-magicien-de-whitechapel-acte1-jerrold-piccobello-dargaud-extraitd’une mère morte trop tôt, et un père absent, tricheur, qui se fera rattraper par les personnes qu’il escroque. Avec sa petite sœur, ils vont être recueillis dans un théâtre, où ils vont découvrir ce monde fabuleux et particulier. Et c’est à cet endroit qu’il rencontrera son ami et mentor, l’illusionniste Virgil Webb, qu’il suivra partout dans le monde. Fait de déchirements, de découvertes, de réflexions, de désillusions, de rencontres, le récit et la vie de Jerrold Piccobello est fascinante, passionnante, inquiétante, fabuleuse, triste, émouvante, dramatique… Le dessin est subtil, crayonné, plaisant et travaillé, pour apporter une ambiance particulière et quelques belles planches.

Le magicien de Whitechapel, acte 1, Jerrold Piccobello est un premier tome intéressant qui invite le lecteur à découvrir qui est cet étrange personnage qui sombre dans la déchéance, et se remémore sa vie. Une bande dessinée surprenante, dont la fin laisse perplexe avec des tas de questions sans aucune réponse !

A propos celine.durindel

A lire aussi

100 ans de Maillot Jaune 1919-2019 livre souvenir

Exclusif : Le livre souvenir des 100 ans de Maillot Jaune 1919-2019

Le maillot Jaune du tour de France fête ses 100 ans en 2019 dans un ...

Lire les articles précédents :
Farewell : Living Ends, un OVNI

Véritable OVNI sur la scène musicale, ce premier album de Farewell mélange orchestration symphonique, chant lyrique, ...

Trait bleu de Jacques Bablon : un polar hypnotique

Les excellentes éditions Jigal Polar créent à nouveau l'événement avec la sortie de Trait Bleu ...

Festival de l’Imaginaire : La 9 ème édition se poursuit

Que de chemin parcouru depuis la création du Festival de l’Imaginaire . François Derquenne, Responsable de ...

Fermer