primary homework help river pollution creative writing workshops cleveland ohio viking weapons primary homework help custom writing pens for sale uts bachelor of communication creative writing much ado about nothing creative writing brandeis creative writing minor online creative writing magazines

Le prix de la vitesse – Stealing speed

Le prix de la vitesse est un roman graphique, de Christian Papazoglakis qui a adapté Stealing speed de Mat Oxley. Une bande dessinée parue aux éditions Glénat, en mai 2018, qui offre un récit d’espionnage entremêlé de courses de moto, une guerre froide qui se joue également sur les circuits…

le-prix-de-la-vitesse-glenatSur un circuit, une moto passe à toute vitesse. Elle est suivie par une autre moto. En 1959, sur un circuit italien, c’est le dernier tour qui se joue… Ernest Degner tente de rester en tête et fini, dans ce dernier tour, par gagner la course. L’homme est ravi, mais il reste mélancolique en regardant les belles voitures des autres pilotes de la course. Il est un peu jaloux, car la voiture qui lui a été offerte à moins de cylindres que les autres. Son coach le reprend, en expliquant que les courses de motos, c’est un sport, une passion. On ne fait pas cela pour l’argent ! Six ans plus tôt, ce même homme, Walter, vit dans l’Allemagne de l’est. Sa femme ne comprend pas pourquoi leur propre armée tire sur des manifestants. Elle pense que les fils barbelés à la frontière, ne sont pas là pour les protéger, mais plutôt pour les empêcher de sortir du pays…

le-prix-de-la-vitesse-glenat-extraitL’adaptation du roman Stealing speed, de Mat Oxley, en bande dessinée, par Christian Papazoglakis est assez bien réussie et plaisante. Le récit est découpé en plusieurs chapitres, ce qui permet une lecture plus fluide et agréable. L’histoire est sur fond de guerre froide, où les blocs de l’Est et de l’Ouest s’affrontent également sur les Grands Prix de moto, dans toute l’Europe. L’usine est-allemande MZ construit les motos les plus puissantes, et Ernest Degner, le pilote vedette gagne les compétitions. Au détour d’une rencontre, une drôle d’amitié née entre lui et Jimmy Matsumiya , un japonais de l’équipe adversaire Suzuki. Espionnage, secret industriel, promesse, guerre, compétition et courses haletantes, sous fond d’histoire, sont à retrouver à travers les pages pleines d’action et de tension. Le dessin est assez plaisante, vif, avec de belles scènes de courses, et des couleurs peu nombreuses, qui apportent un brin de nostalgie, une atmosphère toute particulière.

Le prix de la vitesse est une bande dessinée qui est adaptée du roman Stealing speed, qui retrace l’histoire vraie d’Ernest Degner, pilote est-allemand, durant la guerre froide, entre espionnage, scandale et compétition de moto…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Football

Football – Mon documentaire animé aux Éditions Gallimard Jeunesse

Alors que l’Euro 2021 bat son plein, les Éditions Gallimard Jeunesse proposent un nouvel ouvrage …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com