Les damnées de l’Or brun – Salvador, 1822

Salvador, 1822, est le premier tome de la nouvelle série de Francis Vallès, intitulée Les damnés de l’Or brun. Une bande dessinée de Didier Alcante et Fabien Rodhain,  parue aux éditions Glénat, en mai 2022, qui débute une grande saga dénonçant l’esclavagisme et les grandes industries, autour du chocolat.

les-damnés-or-brun-t1-salvador-1822-glenatDe nos jours, dans la rue d’une ville, une fillette demande à son père de s’arrêter dans une chocolaterie. Ils entrent et découvrent une vendeuse souriante. Elle demande à la petite princesse, ce qu’elle aimerait. La jeune fille demande un chocolat chaud. Elle offre au père un chocolat à déguster. Le père est rapidement séduit par la recette du chocolat noir et gingembre. Il décide d’en prendre une tablette. La fillette est interpellée par une affiche au mur, ainsi que des chaînes. Des explications y sont données sur le commerce équitable et le progrès. La vendeuse devient un peu plus sérieuse et froide, elle explique que pour les chaînes, c’est pour qu’elle n’oublie jamais et que les autres sachent ! Le père est surpris par cette contre-publicité. Puis, il écoute les explications de la vendeuse, sur les enfants enlevés au Burkina Faso, pour travailler à la récolte du cacao…

les-damnés-or-brun-t1-salvador-1822-glenat-extraitAinsi, l’on remonte en janvier 1822, au Brésil, où des esclaves sont enchaînés, prêts à être emmenés. Il y a une jeune esclave rebelle, ainsi que deux frères à découvrir, entre autres, dans ce premier tome. Le commerce du chocolat est au cœur de cette nouvelle saga, qui se veut aussi familiale, avec deux frères loin d’être fraternels ! La bande dessinée met en place ces différents personnages, qui vont bientôt se rejoindre dans la plantation florissante de la famille, que les deux frères veulent s’arracher. Tous les coups bas sont permis et même les pires, pour tenter d’être le favori et de reprendre les rênes. La bande dessinée dénonce également l’esclavagisme et le travail forcé sur lequel s’est bâtie cette grande industrie du chocolat. Le récit est plein de rebondissements, et les personnages se dévoilent petit à petit, pour une histoire bien construite et captivante. Le dessin est plaisant, il est classique, avec un trait fluide, vif et expressif.

Salvador, 1822 est le premier tome de la nouvelle série Les damnés de l’Or brun, des éditions Glénat. Un album qui présente trois personnages clés d’une nouvelle saga historique et familiale sur fonds de grandes exploitations de cacaoyers et d’esclavagisme, entre autres.

Saga : Les damnées de l’Or brun

A propos celine.durindel

A lire aussi

On a testé “NO FATE Terminator 2” et on a adoré !

NO FATE  Terminator 2, la toute nouvelle expérience immersive hors norme autour du film de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com