Accueil / Culture / Les Noces de Figaro à l’opéra de Nice et au théâtre Anthéa d’Antibes

Les Noces de Figaro à l’opéra de Nice et au théâtre Anthéa d’Antibes

Après l’opéra de Nice, c’est le théâtre Anthéa d’Antibes qui accueillera les Noces de Figaro, le chef-d’œuvre de Mozart, dans une mise en scène de Daniel Benoin, autrefois directeur du TNN et désormais à la tête d’Anthéa.

L’opéra de Mozart est inspiré du Mariage de Figaro de Beaumarchais. Pendant quatre actes,  les spectateurs assistent à la folle journée (le sous-titre de la pièce du dramaturge du XVIIIè siècle) vécue par Figaro et Suzanne, valet et camériste du Comte et de la Comtesse Almaviva (personnages principaux du Barbier de Séville de Beaumarchais). Alors que tous deux préparent leurs noces, le comte s’est mis en tête de séduire la jeune femme. Figaro, informé, va s’efforcer de déjouer les plans de son maître mais il devra se heurter à de nombreuses embûches :  Bazile, le maître de musique, qui joue l’entremetteur pour le Comte,  Marceline, soutenue par maître Bartholo, qui,  après avoir prêté de l’argent à Figaro contre une promesse de mariage, a bien l’intention de faire valoir ses droits, et Chérubin, jeune page maladroit, qui voit naître ses désirs et qui est amoureux de « sa marraine », la Comtesse.  Déguisements et péripéties s’enchaînent pendant ces quatre actes. Pour parvenir à être unis, Figaro et Suzanne pourront compter sur l’aide de la Comtesse, consciente d’être trahie par son époux. A la fin de cette folle journée riche en rebondissements, les masques tomberont et l’amour l’emportera.

Daniel Benoin a choisi de faire raconter ces événements par Chérubin, des années plus tard,  alors qu’il est au crépuscule de sa vie et qu’il reste le seul  protagoniste de cette histoire. Lorsque l’opéra débute, il vient sur scène, dans ce château désormais délabré qui a servi de décor à cette folle journée. Tandis que ses souvenirs remontent à la surface, il restera sur scène durant tout le spectacle, comme un témoin de ces événements et de cette époque passés.

A Nice, la mise en scène de Daniel Benoin avec Gyorgy G. Rath à la direction musicale, a reçu un triomphe. Ces Noces de Figaro, interrogent sur les rapports de classes sociales, les rapports hommes-femmes. Au XVIIIe siècle, Beaumarchais a posé les jalons d’une réflexion sur la société, qui résonne encore aujourd’hui.

La réussite de ce spectacle tient à la mise en scène mais aussi à la qualité de ses interprètes. Veronica Granatiero est une Comtesse touchante. Valérie Condoluci interprète la future mariée Suzanne. Svetlina Stoyanova, mezzo-soprano d’origine bulgare, est le jeune Chérubin, éveillé à l’amour. Quant au Comte Almaviva, il est interprété par le baryton niçois Jean-Luc Ballestra, qui avait reçu une victoire de la musique classique il y a quelques années.

Les Noces de Figaro seront au théâtre Anthéa d’Antibes pour deux représentations, les 2 et 4 Février.

 

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos laurence ray

A lire aussi

Pockemon Crew : Big Data is watching you

Tous les soirs c’est le même refrain. Ils se donnent rendez-vous au même endroit, écoutent ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Les chroniques de Zi, Livre 1 – Phelan

Les chroniques de Zi est un nouveau roman de Jean-François Chabas, que débute avec un ...

Mickey Mouse – La vallée de la mort et autres histoires

Toutes les aventures de Mickey Mouse par Floyd Gottferdson sont à retrouver dans cette nouvelle ...

Comment marchent les philosophes de Roger-Pol Droit

Les Éditions Paulsen présentent un essai passionnant : Comment marchent les philosophes de Roger-Pol Droit. ...

Fermer