Lodger –Ed. Delcourt

Lodger est un comic, de Maria Lapham et David Lapham, paru aux éditions Delcourt, en septembre 2023. Un récit complet sombre et crasseux, qui présente une épopée fiévreuse à travers des paysages américains brûlants, entre violence, course-poursuite et vengeance.

Lodger-comic-DelcourtIl venait de passer près de deux mois à voyager dans les Etats de la moitié nord du pays. L’homme avait croisé, de ville en ville, des gens impitoyablement accablés par la misère et l’injustice. Il avait aussi rencontré des personnes merveilleuses, mais tout cela avait été usant… Tous les soirs, il y avait une chambre anonyme ou un autocar longue distance. Les yeux étaient rivés sur le papier peint ou le néant derrière la vitre. Il avait besoin de répit. C’est à Blossom, sur la pointe nord du Michigan, qu’il décida de faire une pause. Dans un pavillon, des bruits retentissaient. Un vieil homme semblait avancé et monté les marches difficilement. Bientôt, il rejoint Carla Ann, qui dort, dans son lit. Il s’assoit à ses côtés. Elle reconnaît Carl. Elle lui demande s’il a pu parler à quelqu’un… Il affirme que leur fils va venir la semaine prochaine…

Lodger-comic-Delcourt-extraitC’est un thriller bien sombre et crasseux qui est à découvrir là. Un comic bien ficelé, très découpé, oscillant sur les deux personnages principaux. Il y a un vagabond ténébreux, serial killer et une jeune femme, tombée amoureuse de ce dernier, quelques années auparavant, qui cherche aujourd’hui la vengeance. La bande dessinée oscille également, entre le présent et le passé, avec une narration singulière. Le récit complet est assez glauque, entre mort, violence, amour, mais assez addictif. En effet, c’est tellement bien ficelé, que le suspense reste jusqu’à la fin, de ce jeu du chat et de la souris. La jeune femme est brisée, n’ayant plus aucune accroche dans la vie. Son seul but est de traquer ce jeune homme qu’elle a aimé et qui l’a brisé. Le dessin en noir et blanc, offre un trait assez rond et doux, malgré l’horreur du récit.

Lodger est un récit complet sombre et crasseux, des éditions Delcourt. Un comic très bien mené, offrant une traque sans répit, d’une jeune femme meurtrie qui court après un tueur en série, qui semble tout aussi torturé, laissant dans son sillage bon nombre de morts.

Lien Amazon

A propos celine.durindel

A lire aussi

“The Manhattan Darkroom”, une rétrospective du photographe Henri Dauman à voir à Nice au Musée de la Photographie jusqu’au 26 mai

Après le succès de l’exposition consacrée au célèbre photographe Robert Doisneau, le Musée de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com