Losar, mon Nouvel An tibétain par Karen Guillorel paru chez Le Passeur Ed.

Les excellentes éditions Le Passeur présentent Losar, mon Nouvel An tibétain par Karen Guillorel,  l’odyssée sensible au Népal pendant le Nouvel An d’une artiste qui ne parvient pas à trouver sa place dans le monde.

L’argument du livre :

À la fin de l’automne 2019, Karen Guillorel, impénitente voyageuse, prend conscience qu’elle ne souhaite pas fêter Noël ni le Nouvel An du calendrier chrétien en Occident. Pendant cette période, elle veut être seule. Elle aspire à se recentrer. Pour cela, elle cherche à s’éloigner des festivités humaines. Elle veut trouver un lieu où elle pourra prendre le temps de faire silence en elle-même et s’interroger sur ce qui l’habite… Paradoxalement, l’idée lui vient qu’elle pourrait fêter Losar, le Nouvel An tibétain…

Pourquoi celle-ci et pas les autres ? Elle n’est pourtant ni bouddhiste ni même fascinée par cette spiritualité. Mais le désir de fêter la nouvelle année dans l’Himalaya s’impose peu à peu : Losar l’appelle avec la persistance d’un mantra. Ce nom même et sa musicalité l’attirent comme un aimant. Dans Losar, elle entend en effet le hasard en langue des oiseaux. Elle se convainc qu’elle va ainsi s’en remettre à sa bonne étoile. Cette année-là, Losar se fête du 24 au 26 février 2020 du calendrier grégorien. Dans l’Himalaya ce seront les tout premiers jours de l’année 2147… Karen souhaite ardemment découvrir les danses singulières des moines masqués et bondissants qui incarnent les divinités de la lumière et de l’ombre. L’ancienne religion chamanique bön se glisse en effet subrepticement au sein du bouddhisme.

Karen prend son bâton de pèlerin, son carnet et ses crayons, et elle s’engage sur les traces de Milarepa… L’aventure peut commencer.

Quelques mots sur l’auteure :

Née en 1978, Karen Guillorel est scénariste, réalisatrice et écrivaine-voyageuse. Elle est l’auteure de De l’aventure au voyage intérieur – Paris, Istanbul, Jérusalem (Presses de la Renaissance, 2009) et de Correspondances d’immobiles voyages de transparentes intentions (coécrit avec Milady Lenoir, Maelström Éditions, 2014).

Mon avis de lectrice :

Losar, mon Nouvel An tibétain par Karen Guillorel paru chez Le Passeur Editeur est un livre atypique, sensible et passionnant. On ne sait pas si ce sont les mots qui mettent en valeur les dessins, ou si ce sont les illustrations brillamment exécutées qui mettent les idées en exergue. Karen Guillorel nous offre avec pudeur et générosité, toute une tranche de sa vie pendant laquelle elle découvre aussi bien une nouvelle culture, qu’une nouvelle partie d’elle-même.

Si vous aimez les récits de voyage, les introspections de l’âme mais aussi la pureté d’un dessin précis et pointilleux, cet ouvrage complet est pour vous ! Losar, mon Nouvel An tibétain par Karen Guillorel paru chez Le Passeur Editeur vous fera voyager à l’autre bout du monde, mais aussi à l’autre bout de l’humain. Belles lectures.

A propos alissash

A lire aussi

Un si grand soleil : rencontre avec Fabrice Deville au Festival de Télévision de Monte-Carlo

Dans Un si grand soleil, la série quotidienne de France 2, Fabrice Deville incarne l’avocat …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com