Lous and the Yakuza « IOTA » : la nouvelle diva du rap francophone est de retour !

Le hip hop francophone a une nouvelle porte parole : Lous and The Yakuza. Dans ce tout nouveau tout chaud « IOTA », cette jolie jeune femme nous parle d’Amour avec un grand A, égrène les effusions, les déceptions comme dans un jeu d’enfant à coup de « Je t’aime un peu, beaucoup, à la folie …un Iota !  Ce second album est une vraie réussite.

Née en République démocratique du Congo, ayant émigrée avec sa famille à Bruxelles, la jeune belgo-congolo-rwandaise a vite retenu l’attention du public avec ses premières chansons. Dès son plus jeune âge, Lous (de son vrai nom Marie-Pierra Kakoma) baigne dans un environnement musical privilégié. Son père gynécologue écoute Mozart, Chopin, Vivaldi et Beethoven quand elle, compose ses premières chansons à l’âge de 6 ans. Lors du déménagement de sa famille en Belgique, à ses 15 ans, elle commence à envoyer ses premières mixtapes au label Columbia. A dix-neuf ans, elle quitte le foyer familial. Dans la période d’itinérance qui suivie, elle vit plusieurs mois dans la rue avant de s’installer dans un studio d’enregistrement, où elle dort, enregistre, tout en faisant divers petits boulots.

C’est à cette période qu’elle adoptera le nom de scène de Lous and the Yakuza à partir de l’anagramme de Soul (âme), source de son inspiration musicale, et Yakuza, le syndicat du crime organisé japonais pour décrire son « équipe » de collaborateurs qui crée les bande sons.

Dans ce 2e album très éclectique, on sent que l’on a faire à une artiste à part. Messages philosophiques et politiques, ambiance musicales issues du cloud rap et du R&B, la jeune femme initie un hip hop singulier qui se démarque par des mélodies pop colorées, des rythmiques reggaeton, du hip-hop classique et… des berceuses. Lous y parle d’amour avec un grand A, mais de manière différente et dans une forme rare : l’amour ou ce qu’il en reste une fois que la passion a déserté. A grand renfort d’autotune et de mélodies répétitives, les titres égrènent les effusions, les déceptions comme dans ce jeu d’enfant où l’on arrache les pétales d’une rose pour décrire son état amoureux:  Je t’aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, plus du tout… un Iota !

Dès « Ciel » premier titre hypnotique à l’atmosphère cotonneuse et rêveuse, on plonge dans un bain de jouvence ouaté. Un titre vaporeux et ensorcelant où se mêlent émotion et gravité. Si « Kisé » est lui porté par des rythmiques dance, « Takata » parle du désir impulsif sur une rythmique très marquée, en référence à ses racines africaines. « La Money » évoque lui le manque de tendresse et rappelle (quelque part !) l’univers de Rihanna. Avec ce pied de grosse caisse qui tape en avant, en opposition à la guitare acoustique, l’atmosphère devient plus menaçante au fur que le titre se déroule. Sur “Hiroshima” le désir devient incandescent jusqu’à la la brûlure quand “Yuzu balade” plus cotonneux traite lui de la dépendance affective.

Sur « Lubie », Lous convole en duo avec le rapper belge Damso. Entre rap et comptine pop, ce beau mariage des voix est porté par une guitare acoustique et un flow éthéré.  Sur le furieux, “Kis” la belle évoque l’amitié quand “Interpol”parle du manque de sa famille. Ici chaque texte interpelle, raconte sous un angle nouveau ce qu’est être une jeune femme noire dans le monde du show biz, pointe le succès, la survie, l’argent, et le rejet. Voilà. Maintenant, on hâte de vérifier si ce bel équilibre tient aussi bien la route en live que sur disque. Réponse le 4 février à La Cigale.

 Jean-Christophe Mary

 

IOTA (Columbia/Sony)

 

1-Ciel

2-Autodéfense

3-Takata

4-La money

5-Hiroshima

6-Trésor

7-Stop

8-Interpol

9-Kisé

10-Monsters

11-Lubie

12-Yuzu balade

A propos jean-christophe.mary

A lire aussi

Edmond Baudoin à la médiathèque de Mouans-Sartoux vendredi 10 février

L’auteur et dessinateur Edmond Baudoin sera vendredi 10 février à la médiathèque de Mouans-Sartoux dans …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com