Lulu Gainsbourg en concert au Château de Crémat le 8 août : interview

Depuis début juillet, les concerts se succèdent au Château de Crémat. Après une white party très réussie, l’hommage à Pink Floyd et la soirée The Voice, ce sera au tour de Lulu Gainsbourg de se produire sur la terrasse du Château de Crémat, dominant la Baie des Anges. En juin, il était à Beaulieu, lors de l’inauguration de la plage “La Javanaise”. A Nice, entouré de ses musiciens, il interprètera des titres de “Replay”, son dernier album aux sonorités électro, mais aussi d’autres titres, plus anciens. Il réservera aussi au public quelques surprises puisqu’il dévoilera des morceaux de son nouveau projet, qui sera bien différent du précédent. En effet, Lulu Gainsbourg est un artiste qui ne se repose pas sur ses acquis et qui aime se renouveler. Nous l’avons interviewé quelques jours avant sa venue à Nice.

France Net Infos : Vous serez bientôt en concert au Château de Crémat. A quoi peut s’attendre le public qui viendra vous applaudir ?

Lulu Gainsbourg : Ce sera un concert d’1h20. Je vais interpréter des titres de “Replay” mais aussi des titres des albums précédents, “T”es qui là ?” et “Lady Luck”. Et puis, il y aura des morceaux d’un nouveau projet…

France Net Infos : Ce nouveau projet sera-t-il dans la même veine que “Replay” ?

Lulu Gainsbourg : J’ai un côté assez éclectique donc j’aime bien changer ! Après “Replay” qui était un album parallèle, je repars sur des titres chantés, un peu plus pop indie avec une petite touche électro. Ma compagne Lilou est encore aux commandes de la plume.  Je n’en dis pas plus mais je suis très content du résultat…

France Net Infos : Vous composez et votre compagne écrit. Comment procédez-vous ? Ce sont d’abord les textes puis la musique ou l’inverse ?

Lulu Gainsbourg : Elle propose certaines idées. Parfois, quand on est en train de créer la musique, elle est à côté et elle écrit son texte. C’est un vrai travail d’équipe !

France Net Infos : “Replay” est un peu à part dans votre discographie puisque vous ne chantez pas mais, en quelque sorte, vous racontez. C’était un choix dès le départ ?

Lulu Gainsbourg :  Sur “T’es qui là ?”, il y avait deux-trois titres sur lesquels je parlais. Après, je suis parti en studio et j’ai commencé à créer des musiques sans idée particulière puis tout est venu au fur et à mesure. Chaque étape a suivi son cours et cela a donné naissance à cet album un peu concept. C’était une étape dans ma vie où j’avais envie de prendre ce tournant artistiquement parlant. J’essaie toujours de faire des choses dans lesquelles je me sens connecté. C’est toujours une partie de moi que je dévoile et que je découvre à travers mes projets musicaux. J’ai encore plein de choses à découvrir. C’est ce qui est génial dans ce métier !

France Net Infos : Ecouter cet album est aussi une expérience intéressante et enrichissante. Dans la mesure où les textes sont parlés, cela exige une effort d’écoute plus important…

Lulu Gainsbourg : C’est ça ! Je me suis mis dans la peau du narrateur. L’auditeur, lui, s’approprie cette histoire, en faisant aussi appel à son imagination.

France Net Infos : Vous avez été au Conservatoire de Paris puis au Berklee College of Music aux Etats-Unis. Vous avez une culture musicale très solide. En quoi, est-ce un atout pour composer, selon vous ?

Lulu Gainsbourg : La musique ne s’apprend pas en deux minutes. On a besoin d’avoir des connaissances, mais, bien sûr, tout le monde n’a pas besoin de pousser très loin les études. Moi, je n’ai aucun regret d’être passé par ce chemin. Il m’a forcément permis d’acquérir une rigueur. C’est toujours un plus d’avoir une bonne oreille quand on écoute de la musique !

France Net Infos : Etre sur scène, c’est à la fois du plaisir et du stress ?

Lulu Gainsbourg : J’ai eu ce côté un peu stressant pendant un bon moment mais il s’est légèrement débloqué grâce aux concerts que j’ai faits au Café de la Danse en 2019. Là, j’ai réalisé qu’il fallait que je parvienne à canaliser ce stress et que je prenne conscience de ce qui se passait réellement. J’ai eu ce déclic. En fait, quand je suis sur scène, je joue avec des copains et il y a des gens qui viennent nous voir ! On est là pour donner le meilleur de nous-mêmes et satisfaire le public. Il n’est jamais trop tard pour grandir et s’améliorer !

France Net Infos : Cet été, avez-vous eu l’occasion d’assister à des concerts en tant que spectateur ?

Lulu Gainsbourg : Oui, je vis aux Pays-Bas depuis plusieurs années. Récemment, je suis allé voir à Amsterdam un duo néerlandais, Haevn. Sur scène, ils étaient accompagnés d’un orchestre symphonique. C’était une très belle découverte !

Le 8 août Lulu Gainsbourg sera en concert à Nice au Château de Crémat. Lien de la billetterie : https://feverup.com/m/136956

Le 9, il sera au Canet-en-Roussillon.

A propos Laurence

A lire aussi

je-vois-une-petite-bete-Petit-naturaliste-Grund

Je vois une petite bête – Ed. Gründ

Je vois une petite bête est un livre avec des volets à soulever, paru aux …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com