Accueil / Culture / Nécropolis 1209, à nouveau un chef d’œuvre de Santiago Gamboa

Nécropolis 1209, à nouveau un chef d’œuvre de Santiago Gamboa

Après le merveilleux « Retourner dans l’obscure vallée », Les Editions Métailié nous régalent à nouveau avec Nécropolis 1209, la nouvelle perle littéraire de Santiago Gamboa.

necropolis 1209

L’univers du roman :
Au sortir d’une longue maladie, un écrivain est invité à un congrès de biographes à Jérusalem, métaphore d’une ville assiégée par la guerre et sur le point de succomber.

Comme dans un moderne Decameron, les vies extraordinaires des participants laissent perplexe le héros de ce tour de force littéraire et stylistique. Parmi les participants de ce congrès, on croise le libraire bibliophile Edgar Miret Supervielle, l’actrice italienne de cinéma porno Sabina Vedovelli, l’entrepreneur colombien Moises Kaplan et surtout José Maturana, ex-pasteur évangélique, ex-forçat, ex-drogué, qui dans la langue puissante des rues les plus sordides raconte l’itinéraire de son sauveur, le charismatique Messie latino de Miami.
Mais quelque temps après sa communication, José Maturana est retrouvé mort dans sa chambre. Tout semble indiquer un suicide, mais des doutes surgissent : qui était-il vraiment ?

Ce roman débordant d’énergie explore les différentes versions d’une même histoire, qui varie sans cesse et nous incite à écouter, souvent avec stupéfaction, les récits surprenants des autres protagonistes de cette histoire qui veulent témoigner avant la fin du monde.

Mon avis de lectrice :
Je suis à nouveau restée bouche bée devant la maîtrise incroyable de ce fabuleux écrivain colombien Santiago Gamboa. Avec Nécropolis 1209, il nous plonge dans l’univers des biographies complètement déjantées de personnages atypiques. Ce roman est inclassable, ce n’est ni un thriller, ni un polar, ni un essai et pourtant il est tout cela à la fois.

Santiago Gamboa réussit l’exploit de nous tenir en haleine avec des récits de vies quotidiennes, certes dans des univers aussi différents que la pornographie, les échecs, la guerre des narcotraficants en Colombie ou un prêcheur qui fonde une religion… On lit cet ouvrage à toute allure, en se délectant des tournures de phrases incroyables de l’auteur, de ses métaphores brutales. A chaque page tournée on se dit qu’on s’approche de plus en plus de la fin et c’est intolérable. Autant vous dire, chers lecteurs, que Nécropolis 1209 de Santiago Gamboa est exactement le sentiment qu’on a envie d’éprouver quand on lit de la vraie bonne littérature ! Bonnes lectures.

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Les p’tits diables, tome 24, Prof et sœur !

Prof et sœur ! est un nouveau tome pour Les p’tit diables, d’Olivier Dutto, un vingt-quatrième ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Medadom, l’application des médecins qui désengorge les urgences

Imaginez, nous sommes samedi soir, votre petit a un mal de ventre carabiné avec de ...

Calendrier de l’Avent Thé & Café : Notre sélection

Nous ne pouvions pas parler des calendriers de l’Avent 2017 sans vous présenter notre sélection ...

Carré des Ecrivains au Centre Bourse à Marseille

Grosse affluence samedi 18 novembre 2017 pour la 26ème édition du Carré des Ecrivains au ...

Fermer