Olivia Dean, Dianne Reeves et -M- ont clôturé le Nice Jazz Festival

Même si cette édition 2023 du Nice Jazz Festival n’a duré que quatre jours contrairement aux années précédentes, elle a été particulièrement réussie puisqu’elle a rassemblé 37 000 visiteurs. De belles surprises et des têtes d’affiche de renom se sont succédé au Théâtre de Verdure et sur la scène Masséna. Vendredi, pour la clôture, la soirée affichait complet avec au programme -M-, mais aussi Dianne Reeves et Olivia Dean.

Olivia Dean, notre coup de coeur du Nice Jazz Festival

Vendredi soir, il faisait encore très chaud quand la chanteuse Olivia Dean est montée sur la scène Masséna. La foule n’est pas encore compacte comme elle le sera pour le concert de -M- et les applaudissements sont d’abord timides. Mais, très vite, tout le monde tombe sous le charme de la jeune chanteuse de vingt-quatre ans, considérée comme l’étoile montante de la pop soul britannique. Souriante, visiblement très heureuse d’être là, elle a interprété essentiellement les titres de son premier album “Messy” sorti il y a quelques jours. Ses chansons parlent des femmes, d’amour, et, certaines, comme “Danger” ou “Dive”,  sont volontiers entêtantes. Elle a dédié le titre “Carmen” à sa grand-mère guyanaise, venu au Royaume-Uni, après la guerre. Une femme forte qu’elle considère comme son modèle. Le concert a duré une heure, mais, compte tenu de l’ovation qu’Olivia Dean a reçue, on peut se douter que tout le monde aurait bien aimé rester encore un peu en sa compagnie. Il y a de très fortes chances qu’on la revoie au Nice Jazz Festival dans les prochaines éditions.

Avant le concert de -M- prévu à 23h, un petit tour par le théâtre de Verdure où étaient programmés d’abord le saxophoniste Donald Harrison Jr la chanteuse de jazz au timbre chaleureux et puissant, Dianne Reeves. 

-M- , dernier concert de cette édition 2023

Si la soirée affichait complet, il faut bien reconnaître que -M- y est pour quelque chose. Ceux qui l’ont déjà vu sur scène savent à quel point il est énergique et chaleureux. En 2017, il était venu au Nice Jazz Festival avec son projet Lamomali. Cette fois, c’est dans le cadre de sa tournée “En Rêvalité” qu’il était à Nice. Un spectacle rôdé puisque, comme il l’a dit au public, il s’agissait de sa 140e date. Entouré de la formidable Gail Ann Dorsey à la basse et aux choeurs, Corentin Pujol aux claviers, Maxime Garoute à la batterie et Fabrice Colombani aux percussions, il a interprété les titres de son dernier album “Rêvalité” mais aussi ses plus anciens succès : “A la belle étoile” qu’il a dédié à Jane Birkin, “Je dis aime”, “La Seine”, “Machistador”, “Qui de nous deux”, “Mama Sam” ou encore “Manitoumani”. Il prend un plaisir fou à être sur scène et cela se voit. Accompagné de Gain Ann Dorsey et du public, il a repris “A toi” de Joe Dassin, s’est permis un petit tour dans la foule, pour le plus grand plaisir des spectateurs. On ne pouvait rêver un concert plus joyeux pour clôturer cette édition 2023.

A propos Laurence

A lire aussi

The Who – « Live at Shea Stadium 1982″ : un concert mythique !

Ce 13 octobre 1982, Roger Daltrey (chant), Pete Townshend (guitare), John Entwistle (basse) et Keith …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com