Ouverture du 75e Festival de Cannes

C’est sous un soleil radieux que la 75e édition du Festival de Cannes a débuté. Après une cérémonie très réussie présentée par Virginie Efira et marquée par plusieurs temps forts, les festivaliers ont pu voir le dernier film de Michel Hazanavicius, Coupez !avec entre autres Berenice Bejo et Romain Duris.

Il y avait foule pour cette première montée des marches. Les invités se sont succédé sur le tapis rouge, pour le plus grand bonheur du public venu faire des photos ou curieux d’apercevoir des stars. Les membres du jury Un Certain Regard présidé par Valeria Golino avec notamment Benjamin Biolay ainsi que ceux de la caméra d’Or présidé par la pétillante actrice espagnole Rossy de Palma avaient fait le déplacement. Mais c’est surtout vers celui de la compétition officielle que tous les regards étaient tournés : Vincent Lindon est apparu radieux aux côtés de Jasmine Trinca, Rebecca Hall, Noomi Rapace, Deepika Padukone, Jeff Nichols, Ladj Ly, Joachim Trier et Asghar Farhadi.

Pour cette 75ème édition, c’est à Virginie Efira qu’est revenue la responsabilité de présenter les cérémonies d’ouverture et de clôture. L’actrice s’en est brillamment tirée pour cette première soirée qui s’est avérée particulièrement réussie, ce qui est plutôt rare pour une cérémonie d’ouverture. Après avoir présenté le jury et son président Vincent Lindon, elle a même entonné le refrain de « Que je t’aime » avec Vincent Delerm et tous les spectateurs du Grand Théâtre Lumière. De sa voix reconnaissable entre toutes et son phrasé si particulier, le chanteur qui rend souvent hommage au cinéma dans ses chansons a livré une version très personnelle du célèbre titre de Johnny. D’autres temps forts ont rythmé cette cérémonie : la remise de la Palme d’Or d’Honneur à Forest Whitaker qui avait remporté le prix d’interprétation en 1988 pour son rôle dans l’inoubliable Bird de Clint Eastwood, le discours très fort de Vincent Lindon et la prise de parole en direct d’Ukraine du président Volodymyr Zelensky, longuement salué par le public. En faisant un parrallèle avec Charlie Chaplin et son célèbre film, il a répété à plusieurs reprises que les dictateurs finissent toujours par perdre. La cérémonie s’est achevée avec la présentation du dernier film de Michel Hazanavicius avec Bérénice Bejo, Romain Duris, Gregory Gadebois, Jean-Pascal Zadi notamment. Coupez !a accompli sa mission d’être un film d’ouverture réjouissant. Les spectateurs ont ri de bon cœur dans la salle devant ce vrai-faux film de zombies. Comme l’a répété Michel Hazanavicius en conférence de presse, le film exige que les téléspectateurs soient patients pour être récompensés et touchés. Découpé en trois parties, il démarre par un plan séquence de trente minutes où acteurs, réalisateur et zombies se côtoient. Le film multiplie les mises en abyme pour mieux célébrer le travail d’équipe et la solidarité propres au cinéma. Passée la première demi-heure, le film se savoure. Il doit aussi sa réussite à son impressionnant casting, en tête Romain Duris en réalisateur un peu perdu et Bérénice Béjo en maquilleuse-actrice, pleine d’énergie

Coupez! était présenté hors compétition mais Vincent Lindon et son jury auront la lourde tâche de décerner la Palme d’Or parmi tous les autres films présentés durant ces douze jours. En conférence de presse, il a fait part de toute sa gratitude d’avoir été choisi pour cette fonction. « Je vais essayer de faire de mon mieux et d’être à la hauteur de la fonction mais je ne vais pas bouder mon plaisir. Je suis fou de joie ! », a-t-il déclaré non sans une certaine émotion. Lui qui est venu souvent à Cannes et qui a obtenu le Prix d’interprétation pour son rôle dans Le prix du marché de Stéphane Brizé, se trouve désormais au centre de l’attention dans le plus grand festival de cinéma du monde. Un rôle qu’il va prendre très à cœur. On lui fait confiance pour décerner un palmarès qui lui ressemble. Réponse le 18 mai.

Tous les articles sur le festival de Cannes 2022

A propos laurence ray

A lire aussi

Le Broc Festival du 1er au 3 juillet avec Anne Sila, Kimberose et Popa Chubby

Dans les Alpes-Maritimes, il n’y a pas que dans les grandes villes que l’on peut …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com