Accueil / Culture / Littérature / BD / Spy games, tome 1, Dissidents, aux éditions Glénat.

Spy games, tome 1, Dissidents, aux éditions Glénat.

spy-games-t1-dissidents-glenatVoici la nouvelle bande dessinée de Jean-David Morvan, accompagné, au dessin, par un nouvel arrivant, Jung-Gi Kim, coréen, Spy games, dont le premier tome, Dissidents, est paru le 23 avril 2014, aux éditions Glénat. Une nouvelle série d’action détonante et rythmée qui se lit facilement.

Un ex-agent spécial surveille et espionne un autre ex-agent, Andrew Zowitz, qui est officiellement à la retraite depuis un mois, avec qui, il a souvent été sur le terrain, même s’ils ne travaillaient pas pour la même agence. Le narrateur, qui espionne Andrew Zowitz, explique que lui, cela fait six ans qu’il est, officiellement, mort ! Il dénombre ainsi plusieurs missions qu’ils ont pu effectuer, même s’il respectait son collègue, il a aujourd’hui changé, ses pensées ne sont plus les mêmes, et quelqu’un doit payer pour tous ces mensonges, ces coups fourrés, ces désabusements… Alors qu’il vient de le suivre jusqu’à un motel, il explique encore qu’Andrew Zowitz, comme ses sbires, américains, qui se sont surentrainés pour le « Kontest », qui débute dans deux semaines, ne vont pas remporter si facilement les secrets d’état à Hong Kong. Alors qu’il vient d’escalader la façade, le narrateur, Keehan, s’introduit rapidement dans la chambre du motel où ses futures victimes semblent surprises…

Le scénario de Jean-David Morvan est bien défini et efficace, en effet, dès les premières planches l’action et l’intrigue prend rapidement pour une lecture fluide qui emporte le lecteur dans une aventure prenante oùspy-games-t1-dissidents-glenat-extrait action et mystère s’entremêlent habilement. L’histoire se divise en deux parties, d’un côté l’action de Keehan, ex agent spécial, qui, avec une équipe, élimine les joueurs qui tentent de remporter des secrets d’état, mis en jeu lors du« Kontest », de l’autre un commissaire chinois de Hong Kong, expert en arts martiaux, qui voit, dans son propre immeuble une fusillade et un carnage comme il n’est pas permis, une enquête qui coûtera la vie à des collègues et qui ne semble pas voir d’aboutissement car les preuves manquent cruellement… Coté dessin, Jung-Gi Kim, signe un premier album intéressant visuellement, très fluide et dynamique, son trait énergique plaît et offre quelques belles planches.

Ce premier tome de Spy games, Dissidents, est très dynamique, plein d’action, la lecture se fait facilement et l’intrigue est prenante et fluide, le tout est emporté par un trait nouveau, remarquable, qui plaît.

A propos celine.durindel

A lire aussi

IAM de Grégory Aimar, Transhumanisme une nouvelle religion ?

Paru aux éditions Edilivre, IAM de Grégory Aimar présente sous forme de fiction d’anticipation une ...

Lire les articles précédents :
Turquoise et fuchsia, les nouvelles couleurs chez Coloria.

En effet depuis quelques temps le turquoise et le fuchsia sont venus compléter la gamme ...

Prêt à tartiner !, pour des pâtes à tartiner maison…

Paru début avril 2014, aux éditions Hachette, le livre Prêt à tartiner !, de la collection ...

Deux nouveaux albums pour la collection Mes histoires douces.

Parus le 10 avril 2014, aux éditions Nathan, dans la soyeuse collection Mes histoires douces, ...

Fermer