Accueil / Culture / Littérature / BD / Tango, tome 4, Quitte ou double à Quito

Tango, tome 4, Quitte ou double à Quito

Quitte ou double à Quito est le quatrième tome de Tango, la série de Matz Philippe Xavier. Une bande dessinée parue aux éditions Le Lombard, fin janvier 2020, présente une nouvelle aventure de John Cruz, dit « Tango », qui fuit avec son compagnon de route, Mario.

tango-t4-quitte-ou-double-quito-le-lombardTango et Mario passent le pont Rumichaca, qui marque la frontière entre la Colombie et l’Equateur. Tango sort son savoir sur l’histoire de la région, en expliquant que ce sont les Incas qui ont construit le pont. Les deux compagnons espèrent trouver un peu de tranquillité à Quito, mais sur leur route, une voiture leur barre le chemin. Quatre hommes armés, semblant être des agents de l’ordre, demandent à Tango et Mario de sortir du véhicule, tout en étant menaçant. Auparavant, Tango avait demandé à Mario de s’arrêter mais de ne pas couper le moteur. Arrivés à la hauteur des agents menaçants, les deux compères foncent et forcent le passage, ils arrivent à prendre la fuite. Mais ils sont rapidement pourchassés par les quatre hommes, dans leur voiture. Mario suit les instructions de Tango, mais ne semble pas ravi. Cependant, ces ordres suivis, vont réussir à les tirer de ce mauvais pas, pour un instant…

tango-t4-quitte-ou-double-quito-le-lombard-extraitLe récit est plaisant, assez fluide, offrant une lecture rythmée et agréable. Le scénario n’a rien de spécial, il est plus classique, avec deux compères qui veulent prendre du bon temps, avec l’aide d’une certaine somme d’argent. Malheureusement, Tango va devoir faire face à son passé, car Reyes lui tombe dessus, l’informant que Carmen lui en veut. Effectivement, la jeune femme ne tarde pas à mettre la main sur Tango et à tirer… La bande dessinée n’a rien d’extraordinaire à dévoiler, présentant un héros toujours aux aguets, avec de bonnes réflexions, le cœur sur la main, faisant toujours les bons choix. L’histoire est malgré tout plaisante à découvrir, entre révélations, courses-poursuites, coups bas et coups de feu. Le dessin est toujours aussi plaisant, avec un trait moderne, qui se veut réaliste, un bel univers graphique, agréable à retrouver.

Quitte ou double à Quito est un nouvel album de Tango, une bande dessinée agréable à découvrir, qui propose ici une nouvelle aventure en Equateur, avec ce héros mystérieux, qui semble juste, mais aussi parfois froid…

A propos celine.durindel

A lire aussi

Nice présente les “Nice Jazz Summer Sessions” du 17 au 21 juillet

Bien que le Nice Jazz Festival ait été annulé à cause de la crise sanitaire, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Cheerz : Des photos de qualité sur des supports funs et intemporels !

Que les amoureux de souvenirs se rassurent, Cheerz - LE site d'impression photos - n’est ...

Critical role s’offre un premier tome : Vox Machina Origines chez Akiléos

Critical Role, c'est d'abord, une « web-série » de renom pour les rôlistes purs et durs, évidemment basée ...

Angels in America : Retour sur les années sida dans le New York des 80’s !

Nous sommes à New-York en 1985. Des histoires personnelles et des aventures collectives se conjuguent. ...

Close