creative writing scars creative writing plots image of child doing homework cpm core connections homework help nottingham trent ma creative writing creative writing new york times

The Plot, tome 1, 1974

The Plot – 1974 est le premier tome du diptyque de Tim Daniel, Michael Moreci et Joshua Hixson, paru aux éditions Hi Comics, en mai 2021. Une bande dessinée d’horreur, sombre et fascinante, inquiétante et envoûtante, qui dévoile cadavres, morts, fantômes, créatures machiavéliques…

the-plot-t1-1974-hi-comicsCape Augusta, dans le Maine, un homme revient dans la vieille demeure familiale. Avec un matelas et quelques bières, il fracture la porte et s’installe dans la cuisine. Pendant ce temps, à San Francisco, en Californie, un homme tient un discours devant une grande assemblée. Il explique que son père répétait toujours la même phrase : « Pour recevoir il faut d’abord donner ». Une devise familiale transmise à son grand-père par son propre père, et ainsi de suite. Il continue son discours expliquant que l’idée de donner avant de recevoir va au-delà de la simple charité. Cela va au-delà d’une question d’argent ou de possession matérielle. Ainsi, son père offrait de son temps, de son âme, de l’empathie. Il offrait de l’amour, mais ce genre de don a aussi un prix, qui peut coûter cher ! Aussi, il pensait que son père donnait pour se soulager, même si la plupart des gens le trouvaient perturbé.

Le récit graphique est divisé en quatre chapitres, offrant un rythme plaisant à la lecture. La bande dessinée présente une histoire d’horreur, avec un monstre qui assassine les parents de MacKenzie et Zach. Les deux enfants vont devoir habiter chez leur oncle, qu’ils connaissent à peine, dans la vieille demeure familiale, qui cache bien des secrets. D’ailleurs, à peine sont-ils arrivés que le jeune garçon manque de se noyer dans les marécages, attirés dans les profondeurs par des mains qui s’agrippent à lui. L’histoire est pleine de mystères et de terreurs, offrant un récit captivant, avec beaucoup de questionnements et peu de réponses. Le passé semble intimement lié à l’histoire de la famille, mais tout est encore très flou, tout comme les faits de l’étrange Reese. Le dessin est bien structuré, plaisant, expressif, avec un trait strict, épais, offrant aussi des jeux ombres.

The Plot – 1974 est le premier tome de ce diptyque, paru aux éditions Hi Comics, qui présente plutôt un récit d’horreur, assez bien mené, aussi captivant qu’effrayant, haletant, avec beaucoup de questions, mais peu de réponses, ce qui tient en haleine…

A propos celine.durindel

A lire aussi

hedge-fund-t7-pour-tout-lor-du-monde-le-lombard

Hedge Fund, tome 7, Pour tout l’or du monde

Pour tout l’or du monde est le septième tome de la série Hedge Fund, signant …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com