Tout sur la 21ème édition Le Grand Bivouac – Festival du film documentaire et du livre

Depuis plusieurs années, le Grand Bivouac, fort de sa détermination à « prendre le monde à témoin(s) » rassemble de nombreuses personnalités du monde de la littérature, du cinéma documentaire, de l’exploration, la science et la géopolitique. Après avoir appelé à de « nouveaux jours » (2020) marqués par davantage de solidarité entre les humains et le respect du vivant, puis s’être interrogé en 2021 sur « notre part d’humanité », le festival propose pour sa 21e édition, un nouveau scénario sur le thème de l’identité en débusquant et promouvant les « identités remarquables ».

Un contrepied aux discours ambiants clairement assumé : « Être né quelque part n’est ni une prouesse, ni un talent, ni un privilège, mais un pur hasard tout simplement. Qu’on s’en souvienne, toujours ». Le festival qui enregistre, hors période covid, une fréquentation de30 000 à 35 000 entrées/édition entend proposer une autre version : « C’est seulement lorsque chacune de nos vies se déploie que l’envie – ou la nécessité – nous vient d’imaginer, de construire, de trouver notre propre identité. Et celle-là n’a aucune légitimité à fracturer, opposer, exclure, mais bien au contraire à enrichir la diversité et la vitalité du monde ».

Ou comment faire un tour du monde grâce aux témoignages pertinents d’une centaine d’invités via une sélection internationale de 50 films documentaires dont 5 « premières » françaises, 25 rencontres littéraires, 20 ateliers d’écriture, plusieurs « débats XXL » sans oublier concerts et expositions.

Sélection internationale du film documentaire

Spécialisé dans l’univers du film documentaire depuis 20 ans, le Grand Bivouac privilégie « les récits d’ici ou d’ailleurs qui, autour de destins singuliers ou collectifs, nous bousculent, nous interrogent et nous invitent à comprendre le monde dans lequel nous vivons ».

Cette année, les 50 films-documentaires sélectionnés sont issus de 25 pays dont l’Ukraine, la Syrie, l’Iran, l’Inde ou encore la République Démocratique du Congo. A l’affiche notamment, cinq premières diffusions françaises et les projections de All that breathes (Tout ce qui respire) du réalisateur indien Shaunak Sen primé à Cannes 2022 et de La combattante de Camille Ponsin, Grand Prix du FIPADOC 2022, en présence de Marie-José Tubiana, ethnologue spécialiste du Darfour et soutien inflexible à plus de 90 ans des demandeurs d’asile.

La rentrée littéraire du Grand Bivouac 

Le festival affirme également sa vitalité au sein des grands rendez-vous de la rentrée littéraire. Au programme de son salon du livre, 23 rencontres, autant d’ateliers d’écriture, son Salon du Livre et cinquante autrices, auteurs et éditeurs invités pour permettre aux festivaliers à travers le récit, le roman, la chronique, la bande dessinée, la photo, de prendre le pouls du monde contemporain sous toutes ses facettes.

Parmi les invités 2022 :  Alain Mabanckou, Prix Renaudot 2006 (Le Commerce des allongés, Le Seuil), Philippe Claudel, Prix Renaudot (De quelques frontières. Guérin Paulsen – Facim), Rachid Benzine (Voyage au bout de l’enfance, Le Seuil), Jean-Marc Rochette (La dernière reine, Casterman), Lolita Séchan (Les brumes de Sapa, Delcourt), Zarina Khan (La sagesse d’aimer, Hozhoni), François Sarano (Au nom des requins, Actes Sud), Sylvie Brieu (L’âme de l’Amérique, au coeur des grands espaces de l’Ouest, Albin Michel), Jean-Paul Demoule (Homo migrans, Payot) ou encore Marie-Monique Robin (La fabrique des pandémies, La Découverte). 

À noter, la séance inaugurale du 21ème Grand Bivouac, jeudi 20 octobre, sera consacrée aux plus récents tumultes du monde dans le contexte de la guerre en Ukraine, avec une conférence de Pascal Boniface, géopolitogue et directeur de l’IRIS (Institut de relations internationales et stratégiques).

Pour découvrir la programmation complète du festival, merci de cliquer ici

Teaser Bivouac 2021

 

A propos Nuncia Dumorné

Actu Région Grand-Est / Actualités artistiques, culturelles, touristiques

A lire aussi

“The Manhattan Darkroom”, une rétrospective du photographe Henri Dauman à voir à Nice au Musée de la Photographie jusqu’au 26 mai

Après le succès de l’exposition consacrée au célèbre photographe Robert Doisneau, le Musée de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com