Toutes les princesses meurent après minuit

Toutes les princesses meurent après minuit est album touchant, de Quentin Zuttion, paru fin août 2022, aux éditions Le Lombard. Un one shot qui vient raconter 24h d’une famille, Lulu, un petit garçon qui se cherche, Cam, adolescente qui découvre les méandres de l’amour et la maman, dont l’amour pour le père se brise.

toutes-les-princesses-meurent-après-minuit-Le-LombardSur le fond d’une chanson de Cendrillon, une poupée mannequin se noie tranquillement, dans l’eau de la piscine. Elle est soudain rattrapée par une main. Un jeune garçon la repêche. Il la tient dans sa main, l’observe. Il lui demande pardon, avant de l’embrasser sur la bouche. Il explique qu’il ne voulait pas vraiment qu’elle meure. Maintenant, il va prendre soin d’elle, il le promet. Il l’installe sur la balançoire, avant d’aller chercher les autres. Il retourne vers la piscine, plonge, pour retrouver plusieurs poupées mannequins restées au fond de l’eau. Vingt-quatre heures plus tôt, la maman était dans la maison, en train de repasser des affaires. A la télévision, la mort de Lady Di est annoncée. Lulu est dans le bain, il s’amuse à mettre du rouge à lèvres et tente de s’appliquer, en se regardant dans un petit miroir, qu’il tient de l’autre main.

toutes-les-princesses-meurent-après-minuit-Le-Lombard-extraitC’est vingt-quatre heures d’une vie de famille qui est à découvrir, une tranche de vie courte mais décisive, entre questions existentielles et amours. Le récit oscille donc entre Lulu, un jeune garçon qui se cherche, ne sait s’il est garçon ou fille, Cam, une adolescente qui vit ses premières amours et la maman qui voit son amour se briser, mais son amour maternel être plus fort que tout. Les sentiments divers s’entrechoquent dans cette bande dessinée qui offre une histoire touchante, un drame familial qu’il faudra surmonter, pour les trois protagonistes. La violence est également présente, dans ce récit troublant et sensible. L’amour est au centre de cette histoire, naissant, troublant, usé… Le dessin est doux, imagé, avec un trait fin, fluide, des personnages expressifs, des couleurs plutôt pastel, offrant parfois des planches sans paroles, suffisantes.

Toutes les princesses meurent après minuit est un album touchant et sensible, des éditions Le Lombard. Un one shot surprenant, qui présente un huis clos aussi intéressant et émouvant, sur l’amour, au sein d’une famille, mais aussi indépendamment les uns des autres, selon leur vécu, leur ressentit…

Lien Amazon

A propos celine.durindel

A lire aussi

Maxime Gasteuil sera à l’Espace Léo Ferré de Monaco samedi 24 juin

L’humoriste Maxime Gasteuil sera à l’Espace Ferré de Monaco samedi 24 juin. Il faut se …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com