Accueil / Culture / Littérature / BD / Le troisième tome de Campus Stellae, sur les chemins de Compostelle.

Le troisième tome de Campus Stellae, sur les chemins de Compostelle.

campus-stellae-le-pont-des-trois-diables-glenatA paraître ce 2 avril 2014, aux éditions Glénat, Le pont des trois diables, est le troisième tome de la série Campus Stellae, sur les chemins de Compostelle, une bande dessinée de Pierre-Roland Saint-Dizier pour le scénario et Andrea Mutti pour le dessin.

Arles, début mai 1294, Catherine raconte une histoire à son petit frère afin qu’il puisse s’endormir : pour réaliser un pont, qu’il avait bien des difficultés à faire bâtir, un moine pactisa avec le diable, ce dernier construit le pont en une journée, mais ne fut pas satisfait du compromis pourtant bien réaliser par le moine, aussi, depuis le diable fou de rage rode dans les parages… L’histoire finie, Catherine surpris un jeune homme, Alexandre qui aime à écoute ces récits, mais surtout est amoureux de Catherine et vient le lui dire. Après avoir déclaré sa flamme, troublée, la jeune femme, malgré qu’elle aille bientôt épouser un autre homme, écoute son cœur qui ne veut qu’Alexandre, mais les deux amants sont bientôt surpris par Yvain, le futur époux…

Après altercations, deux femmes sont contraintes de fuir leurs maisons et familles, avant d’être accusées à tort du meurtre du fils du viguier de la ville. C’est dans précipitations, qu’elles veulent rejoindre Compostelle afin d’obtenir le pardon de leurs fautes et de ne pas finir en enfer. Sur leur chemin, elles vont retrouver, tout comme le lecteur, des lieux et personnages du premier tome, des clins d’œil et une continuité dans le récit global, qui est travaillé et intéressant. campus-stellae-le-pont-des-trois-diables-glenat-extraitDes rebondissements et des rencontres plus ou moins fortuites ponctuent et dynamisent la bande dessinée, qui annonce moins de mystère que les deux tomes précédents. L’intrigue est toutefois curieuse et plaisante. Le dessin est toujours réaliste, travaillé et détaillé, surtout pour les bâtiments religieux, un souci du détail qui plaît.

Le pont des trois diables, troisième tome de la série Campus Stellae, est une bande dessinée différentes des deux premiers tomes parues, l’intrigue ne prend pas la même forme, mais reste tout de même intéressante et plaisante.

Les précédents tomes :

A propos celine.durindel

A lire aussi

Orlando – Le voleur de chaussettes

Le voleur de chaussettes est le deuxième tome d’Orlando, une bande dessinée pour les jeunes ...

Lire les articles précédents :
La bête des Saints Innocents un roman historique de Jean d’Aillon

Les excellentes éditions Flammarion présentent "La bête des Saints Innocents", un roman historique palpitant de ...

Foire de Nantes : 04-14 Avril 2014

Comme chaque année se tiendra à Nantes le salon évènementiel incontournable qu’est devenue la Foire ...

Slurp ! un joli album p’tit Glénat.

Nicolas Digard au scénario et Nob au dessin proposent aux jeunes lecteurs, Slurp !, un album amusant, aux ...

Fermer