Zaï Zaï Zaï Zaï au cinéma le 23 Février : rencontre avec François Desagnat et Jean-Paul Rouve

Zaï Zaï Zaï Zaï, la BD de Fabcaro avait remporté un gros succès à sa sortie en 2015. Elle a été adaptée à plusieurs reprises en pièce de théâtre et en pièce radiophonique. C’est désormais sur grand écran que le public pourra suivre les aventures de Fabrice, devenu l’ennemi numéro un et recherché dans toute la France, parce qu’il a eu le malheur d’oublier sa carte de fidélité du magasin où il faisait ses courses. Pour incarner ce héros peu ordinaire, le réalisateur François Desagnat a fait appel à Jean-Paul Rouve. Le film, qui avait été présenté en avant-première à Nice, lors de la dernière édition du festival Cinéroman, avait fait beaucoup rire les spectateurs du Pathé Gare du Sud. C’est dans un salon de l’Hôtel Negresco que nous avions eu la chance de rencontrer François Desagnat et Jean-Paul Rouve.

Nicolas Bedos, Jean-Paul Rouve, François Desagnat

France Net Infos : Comment avez-vous procédé pour adapter au cinéma la BD de Fabcaro ?

François Desagnat : Tout est hilarant dans la BD. On avait envie de tout mettre ! On a ajouté beaucoup de choses. C’était extrêmement excitant. Il y avait un défi à relever. Il fallait garder le plaisir de la succession de saynètes mais arriver à trouver un fil conducteur propre à un film. Il fallait parvenir à rendre heureux les spectateurs jusqu’à la fin !

France Net Infos : Jean-Paul, comment avez-vous abordé le personnage de Fabrice, qui est loin d’être commun ?

Jean-Paul Rouve : C’est presque plus difficile d’incarner un personnage de bande dessinée qu’un personnage de roman. Avec François, on s’est dit que pour rendre le personnage le plus drôle possible, il fallait que ce soit le plus vrai possible. Il faut être au premier dregré. Si je devais un jour jouer le personnage du Fugitif, je le jouerai de la même façon que dans Zaï Zaï Zaï Zaï. Avec François, on a la même culture de l’humour : les Monty Python, les Nuls, De Funès, la bande dessinée. Je suis ravi qu’il y ait des salles entières qui rient en voyant le film !

France Net Infos : On rit mais il y a aussi une réflexion sur le monde des médias notamment…

Jean-Paul Rouve : Chez Fabcaro on rit énormément mais il y a un fond. Il raconte des choses mais il n’est pas donneur de leçon ni moralisateur. Il a un regard bienveillant sur l’être humain que j’aime beaucoup.

France Net Infos : Avez-vous beaucoup échangé avec Fabcaro ?

François Desagnat : Il ne voulait pas participer à l’adaptation et nous faisait confiance. Mais il lisait les versions des scénarios au fur et à mesure. Il fait même une apparition dans le film. Comme on a ajouté beaucoup de choses qui ne sont pas dans la BD, on avait besoin d’avoir son aval. Il fallait que son humour, son ton, imprègnent tout ce qu’on avait rajouté. Parfois, même nous, nous ne savions plus si certaines scènes faisaient partie de la BD ou pas !

France Net Infos : Dans le film, vous êtes entouré de formidables actrices et d’acteurs, Julie Depardieu, Yolande Moreau, Ramzy Bedia…

Jean-Paul Rouve : Quand on fait un film comme ça, on ne peut pas expliquer à quelqu’un comment jouer. Il faut que la personne le comprenne tout de suite. C’est un instinct.

Zaï Zaï Zaï Zaï de François Desagnat au cinéma le 23 Février

A propos Laurence

A lire aussi

le-plus-bel-oeuf-du-monde-Grund

Le plus bel œuf au monde – Ed. Gründ

Le plus bel œuf au monde est un album jeunesse, des éditions Gründ, paru fin …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com