La maison qui rêvait

La maison qui rêvait est un récit complet de Max Braslavsky, paru aux éditions Delcourt, dans la collection jeunesse, en février 2021. Une bande dessinée originale et pleine de fantaisie, d’une maison unique, improbable, dont le secret est de faire des rêves…

la-maison-qui-revait-delcourtDans les grandes villes, les ruelles, les rues, les avenues donnent souvent le tournis. Elles se ressemblent toutes, donc ce n’est pas étonnant que l’on s’y perde ! Heureusement, de temps en temps, il y a un monument, une statue, un édifice qui se distingue et permet de mieux se repérer. Il y a aussi, dans un quartier, un bâtiment trop grand pour être un pavillon, trop petit pour être un immeuble. Des gens y habitent, il s’agit donc d’une maison. Ce n’est pas une construction ordinaire, ses façades intriguent. Aucune fenêtre ne s’aligne sur les autres, on avait de la peine à compter les étages, un balcon se transformait subitement en escalier pour aller nulle part. Il y avait aussi une console qui ne supportait rien, des ornements éparpillés… L’intérieur n’était guère plus méthodique et ordonné, avec des paliers qui se télescopaient, une porte au plafond, des éclairages au ras du sol…

la-maison-qui-revait-delcourt-extraitVoici l’histoire d’une maison unique et vraiment pas comme les autres. Une maison qui rêve, et qui embête deux de ses locataires toutes les nuits, car elles ressentent ce que vit la maison, dans ses rêves. Deux vieilles femmes qui n’en peuvent plus, mais pour comprendre tout cela, il faut revenir à l’origine de la maison, connaître l’histoire de son architecte. Débute alors l’histoire de Georges-Edmond d’Eyquerre, fils d’architecte, qui rêvait d’aventures… Le récit est très doux, avec plein d’imagination et un esprit aventureux. La bande dessinée présente donc cette maison atypique et unique, ainsi que l’histoire de son architecte, qui ne voulait pas en être un. Page après page, la curiosité invite à découvrir une vérité originale, qui prend tout son sens. Ainsi l’histoire est originale, plaisante, douce et pleine d’imagination, invitant aux rêves et à l’aventure, avec une fin amusante. Le dessin est dynamique, avec un trait doux et fluide, présentant un univers secret, aventure, voyage, dame, nuit, coloré et beau.

La maison qui rêvait est un récit complet des éditons Delcourt, qui présente une histoire originale, plaisante et fascinante, présentant les histoires d’une maison atypique, belle et rêveuse, et de son architecte qui ne voulait pas en être un.

A propos celine.durindel

A lire aussi

la-ligue-de-la-nature-t1-au-secours-du-baleineau-poulpe-ficitions

La ligue de la Nature – Au secours du baleineau

Au secours du baleineau est le premier tome d’une nouvelle série des éditions Poulpe fictions, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Lire les articles précédents :
duo-magique-detartrant-multi-sufaces-fer-a-cheval
Savonnerie Fer à cheval – Le Duo magique pour le ménage

La savonnerie Fer à cheval, fondée en 1856 à Marseille, présente deux nouveaux kits dédiés …

Les Chimères de Vénus Tome 1/3 – Rue de Sèvres 

Vous aimiez « Le château des Étoiles » d’Alex Alice ?? Vous adorerez « Les Chimères de Vénus », …

petite-baleine-ecole-des-loisirs
Petite Baleine – La nouvelle édition

Petite Baleine revient dans une nouvelle édition, un livre souple, pour les jeunes lecteurs, aux …

Fermer