Accueil / Culture / Mehdi Djaadi : le fabuleux destin d’un chameau chez les cathos

Mehdi Djaadi : le fabuleux destin d’un chameau chez les cathos

Autrefois musulman pratiquant, Mehdi est aujourd’hui catholique et comédien dans des milieux ultras progressistes et athées. Ce n’est pas toujours évident !

Au premier abord, le pitch de “Coming Out” parait tendancieux, voué à créer la polémique, à stigmatiser la religion musulmane. Au second, on se dit qu’on est vraiment con de penser une chose pareille. Au troisième, on repense au spectacle de Régis Vlachos, “Dieu est mort, et moi non plus j’me sens pas très bien” et à son 11ème commandement : Rigoler de ton prochain, tu as le droit. Blasphémer aussi, jusqu’à ce que la connerie ait un sens.

Alors on se détend, et à l’éternelle question “Peut-on rire de tout ?”. On répond Amen, surtout quand c’est fait avec intelligence, subtilité et vérité. Et Mehdi Djaadi l’a bien compris. Il avoue dès les premières minutes avoir pensé à nommer son spectacle “Apostat”. Par crainte d’une fatwa, il a préféré  se la jouer “spectacle subventionné” avec “Coming Out”. Le ton est donné.

Il était une foi

Le jeu de mot est facile, mais il est bien question dans “Coming Out” de la recherche d’une foi et non de la foi.

Celle qui forge un enfant avec une éducation musulmane rigoriste. Celle d’un fils qui a pour exemple un père antisémite. Celle d’un adolescent qui grandit dans un monde post 11 septembre. D’une jeunesse périphérique perdue, dont l’absence d’intégration mène à la déscolarisation.

Il était une fois Mehdi Djaadi, un immigré de la République qui a retrouvé sa foi.

Un chameau au pays des cathos

Mehdi Djaadi nous raconte tout, avec humour et sincérité. Un parcours chaotique, de familles d’accueil à un séjour en prison, en passant par une école de théâtre en Lausanne et une nomination comme révélation aux Césars 2016. Mehdi a été renié, condamné, révélé, et c’est la foi qui l’a apaisé.

Qu’importe le dogme, il y a des blessures qui nécessitent d’entendre des voix.

Mehdi Djaadi se rêvait prêcheur évangélique de télé-achat, il est devenu charismatique et musulman catholique. “Coming Out” nous converti à sa finesse d’écriture et son talent d’interprétation. La standing ovation qu’il a reçu à la fin était amplement méritée.

Prochainement au Théâtre du Gymnase, pour 19 représentations exceptionnelles. 

A propos Yohann.Marchand

Contact pro : yoh.marchand@gmail.com Twitter : @Mister_Yohann

A lire aussi

Nice présente les “Nice Jazz Summer Sessions” du 17 au 21 juillet

Bien que le Nice Jazz Festival ait été annulé à cause de la crise sanitaire, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
header-
Ze journal de la famille presque zéro déchet : retour sur le début de l’aventure !

Après un succès fulgurant oscillant entre réseaux sociaux, et vente du sacro saint « Guide de ...

l-arrache-coeur-delcourt-ned
Delcourt fête les 100 ans de la naissance de Boris Vian, avec deux rééditions

L’arrache-cœur et L’écume des jours sont deux bandes dessinées rééditées, pour les 100 ans de ...

Tame Impala « The Slow Rush » : Un disque créatif et festif pour l’été 2020 !

Retour sur un album cosmique aux frontières du rock psychédélique 60’s du disco 70's et ...

Close