Saturn Return : Vivre c’est enchaîner les pertes – Seinen – Éditions Akata 

Dans Saturn Return aux Éditions Akata, on suit l’histoire d’une romancière souffrant du syndrome de la page blanche . Celle-ci apprend, un jour, qu’un ami proche s’est suicidé. Un vrai cyclone dévastateur, qui commence à la faire réfléchir sur sa place dans cette vie qu’elle trouve plutôt morne. Elle décide d’aller « enquêter » sur le décès, afin de comprendre ce qui a pu se passer. Un retour aux sources de mauvaise augure.

Saturn Return, un premier tome électrochoc d’Akane Torikai aux Éditions Akata. Disponible le 02 Février 22. (+18)

Saturn_Return_couv.jpg
Saturn Return tome 1 © Éditions Akata
  • Le décor :

Deux adultes dans une voiture, arrêtés sur une route déserte …

Nakajima, complètement détendu, les pieds sur le volant, demande à son amie, Ritsuko, d’écrire son histoire. C’est comme si à trente ans, il savait déjà que s’il disparaissait, personne ne pourrait se rappeler de lui. Comme s’il n’avait jamais existé. Même si elle est inquiète pour lui, ses propos particuliers raisonnent sans effets. Pourtant, quelques temps après, dans sa chambre, au milieu d’une multitude de livres, Nakajima monte sur un tabouret, après avoir passé une corde autour de son cou … 

La ville … 

Ritsuko est au volant de sa voiture et laisse aller ses pensées noires, que personne ne veut entendre, au milieu du bruit citadin. Quelle est donc sa vie : une succession d’évènements … C’est creux, vide, toujours pareil; ne pas oublier de faire quelques courses pour maman, et pour Fumi, son compagnon; aller au cours de conduite, le seul moyen qu’elle a trouvé pour changer un peu de l’habitude; rentrer retrouver Fumi comme chaque soir; faire l’amour, parce qu’elle est en période d’ovulation, et que Fumi veut tellement d’un enfant dans leur vie; essayer désespérément de retrouver l’inspiration pour écrire un nouveau roman, en vain.

Toujours la même chose, jour après jour, se sentir comme une coquille vide, sans savoir pourquoi on fait les choses, et où on va. 

Mais, un jour, lorsque le téléphone sonne, son quotidien est bouleversé par la nouvelle du suicide de Nakajima. Aussi, elle décide de partir à Osaka, afin de trouver la raison de cet acte.

Saturn_Return_planche
Saturn Return tome 1 © Éditions Akata
  • Le point sur le manga :

La mangaka Akane Torikai, ( En proie au silence …) exploite une nouvelle fois le mal être féminin, avec beaucoup d’intensité. Le lecteur est plongé dans une espèce de torpeur, tout au long du scénario, expliquant le désespoir de cette protagoniste complètement « enfermée » dans sa propre vie. En mettant en avant les « carcans sociaux » qui veulent qu’une trentenaire, femme au foyer, se doit d’avoir un enfant, elle accentue cette « maladie «  qu’est la routine de nos vies citadines, pour cette romancière qui finit par manquer d’inspiration. D’air. De vie tout simplement. 

Les premières pages de ce seinen, aux Éditions Akata, en couleurs sont particulièrement belles, et donnent encore plus d’amplitude aux faits qui se déroulent . On regrette presque que ce titre Saturn Return​ ​ ne soit pas complètement en couleurs. Mais, les graphismes délicats, expressifs et terriblement sensuels, d’Akane Torikai rattrape ce manque de colorisation !

 

saturn_return.jpg
Saturn Return tome 1 © Éditions Akata 
  • La conclusion :

Un premier tome  très intense sur les sentiments de la protagoniste. Saturn return aux Éditions Akata , contrairement à ses sujets sombres (dépression, suicide, deuil …) fait au lecteur un effet électrochoc. Comme si, la mangaka voulait nous réveiller, nous réanimer d’une vie trop morne. Après nous avoir fait partager des sentiments très forts et destructeurs, le lecteur finit l’œuvre avec l’envie de gravir des montagnes pour changer de ces routines dans lesquelles on se laisse trop souvent noyer !!! Une véritable sismothérapie !!

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Ma petite section de maternelle avec une saison au zoo

Plongez dans l’aventure éducative de l’année avec le nouveau venu chez Larousse Jeunesse : “Ma …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com