Accueil / Culture / Littérature / BD / Deepwater prison, tome 3, Evasion

Deepwater prison, tome 3, Evasion

La série Deepwater prison se conclue avec ce troisième tome Evasion, paru aux éditions Soleil, le 17 février 2016. Une bande dessinée fantastique de Christophe Bec et Stefano Raffaele, qui offre une fin sous tension, d’une poignée d’homme près à tout pour quitter cette prison sous-marine…

2016, la plateforme « Constellation », dans les Bermudes, montre quelques signes de faiblesses, deux ouvriers regardent les dégâts et l’importance de fissures. Très proche d’eux, de plus en plus de bateaux apparaissent, ils construisent une prison de 900 mètres de profondeur, au-dessus d’une fosse. Alors que les deux hommes discutent de cette future prison, l’un dans le zodiac et l’autre suspendu à son baudrier, pour regarder les fissures, des mouvements dans l’eau commencent à être menaçant, un serpentoïde sort de l’eau et arrache la tête de l’ouvrier dans le bateau. Le deuxième homme, qui n’a rien vu de la scène, regarde en bas et voit avec horreur le corps de son collègue dans le bateau, sans tête ! Il est, lui aussi rapidement attaqué par trois serpentoïdes. Ne reste que le baudrier suspendu, déchiré, avec quelques traces de sang. Quelque temps après, dans les bureaux de la Prométheus-oil, les têtes pensantes tentent de cacher aux familles la réelle raison de la nouvelle disparition de ces deux ouvriers…

Deepwater Prison T3Ce troisième tome est très dense, comme les deux premiers, beaucoup de dialogues, de personnages, d’enjeux et de scènes à comprendre et intégrer. Dans un premier temps, et surtout, les prisonniers qui tentent de s’évader de la prison sous-marine, dans un second temps les agissements de la Prométheus-oil qui se risquent à cacher ses erreurs passées, puis la présidente de la commission sur l’énergie et l’environnement, Mme Rosenberg, tentent de vérifier si tout est aux normes et sécurisé à la Deepwater prison, ainsi que pour la Prométheus-oil, enfin la menace extérieure avec ces animaux marins inconnus et surtout dangereux, les serpentoïdes. Rien ne va se dérouler comme le plan original, pourtant bien expliqué par l’un des prisonniers, les hommes vont devoir improviser ! Le récit, bien que long, est toujours aussi prenant et intéressant, rythmé et dynamique, avec justement ces rebondissements inattendus et plus ou moins détonants. Le dessin est toujours assez réaliste, bien posé, expressif, manquant un léger de dynamisme et de mouvement, l’ensemble étant agréable à découvrir.

Evasion est le troisième et dernier tome de Deepwater prison, une bande dessinée très rythmée et bien écrite qui offre le dénouement de cette évasion tant espérée par une poignée de prisonniers. Dans plans qui sont faussés et dynamisent l’ensemble, pour un final qui répond à toutes les questions, ou presque…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos celine.durindel

A lire aussi

Vieilles Charrues 2017 : le bilan

La 26ème  édition des Vieilles Charrues vient de s’achever. J’ai eu le privilège de couvrir ...

Lire les articles précédents :
Ernest et Célestine – Les questions de Célestine

La collection d’ouvrages d’Ernest et Célestine passe au format souple, et débute avec Les questions ...

Nacer Bouhanni revanchard s’impose à Romans-sur-Isère

Après un déclassement sur la deuxième étape et une troisième étape annulée à cause du ...

Extra Fantômes à la Gaîté lyrique – Paris

Extra Fantômes, la nouvelle exposition de la Gaîté lyrique, explore des visions de la maison ...

Fermer