Accueil / Culture / Littérature / Emilie Frèche, lauréate du Prix Orange du Livre 2013

Emilie Frèche, lauréate du Prix Orange du Livre 2013

 

PrixOrangeLivre2013

Les internautes et le jury du Prix Orange du Livre ont élu Emilie Frèche pour son roman Deux étrangers, paru aux Editions Actes Sud.

Christine Albanel, directrice exécutive en charge de la RSE, des Evénements, des Partenariats et de la Solidarité d’Orange, et Erik Orsenna, écrivain, membre de l’Académie Française et président du jury du Prix Orange du Livre, ont dévoilé mardi 11 juin le résultat du vote des internautes et du jury pour l’édition 2013.

Le Prix Orange du Livre récompense, depuis 2009, une oeuvre littéraire écrite en français et publiée entre le 1er janvier et le 31 mars de l’année en cours. Pour la première année, les membres du jury pouvaient également voter pour leur livre favori parmi les finalistes. Les votes du jury et des internautes comptent pour 50/50.

Deux étrangers, d’Emilie Frèche, est élu Prix Orange du Livre 2013.

Le public pouvait voter du 15 mai au 4 juin sur le site www.lecteurs.com et choisir parmi les six ouvrages sélectionnés par le jury, présidé par Erik Orsenna et composé de : Arthur Dreyfus, Colombe Schneck, Florian Zeller, Eric Reinhardt, Alain Schmidt, Anne-Sophie Thuard et de huit internautes, sélectionnés sur candidature.

Emilie Frèche succède à Fabrice Humbert (L’Origine de la violence, Le Passage), Jacques Gélat (Le Traducteur amoureux, Corti), David Thomas (Un Silence de Clairière, Albin Michel) et Arthur Dreyfus (Belle Famille, Gallimard), respectivement distingués de 2009 à 2012. Elle recevra une dotation de 15.000 euros.

Les cinq autres finalistes étaient :
– Michèle Audin, Une vie brève, Gallimard
– Emmanuèle Bernheim, Tout s’est bien passé, Gallimard
– Marco Koskas, Ivresse du reproche, Fayard
– Mathieu Simonet, Marc Beltra, Roman autour d’une disparition, Omniscience
– Jean-Marc Roberts, Deux vies valent mieux qu’une, Flammarion. L’auteur est décédé en mars dernier.

Le site communautaire lecteurs.com a passé le cap des 200.000 inscrits
Le site du Prix Orange du Livre a fusionné en janvier 2013 avec le site lecteurs.com créé par Orange en 2009. Ce site compte aujourd’hui plus de 200.000 inscrits passionnés de littérature.
Sorte de « café virtuel », lecteurs.com immerge les lecteurs dans une communauté vivante de passionnés et permet, dans un même espace, de découvrir, lire et partager ses lectures parmi un catalogue de 1,2 millions de titres (romans, BD, polars, loisirs, etc.).

Grâce à lecteurs.com, les internautes peuvent :
– garder en mémoire toutes leurs lectures passées et à venir en tenant à jour leur bibliothèque
– relire des classiques gratuitement (plus de 1200 e-books sont disponibles sur le site)
– échanger avec des lecteurs sur leurs lectures et leurs avis
– suivre l’actualité du monde des livres grâce à des chroniques et vidéos régulières.

Pour suivre toute l’actualité du Prix Orange du Livre :
sur le site www.lecteurs.com
sur Twitter www.twitter.com/orangelecteurs
sur Facebook www.facebook.com/orange.lecteurs


Emilie Frèche
Deux étrangers
Actes Sud
paru le 9 janvier 2013

L’auteur

EmilieFreche
© Melania Avazanto / Actes Sud

Émilie Frèche a rejoint les éditions Actes Sud en 2010 avec son cinquième roman, Chouquette. Auparavant, elle avait publié Les Vies denses (Ramsay, 2001), Une femme normale (Ramsay, 2002), Le Sourire de l’ange (Ramsay, 2004), Le Film de Jacky Cukier (Anne Carrière, 2006). Ainsi que de deux documents autour de la mort d’Ilan Halimi : La Mort d’un pote (Panama, 2006) et, en 2009, 24 jours : la vérité sur la mort d’Ilan Halimi, avec Ruth Halimi (Seuil, 2011). Elle est aussi l’auteur de deux livres pour la jeunesse : Un jour qui n’existe pas (Actes Sud Junior, 2012) et Un petit garçon tout lisse (Actes Sud Junior, 2013), ainsi que d’une histoire brève, Les Collectionneurs, publiée aux Éditions du Moteur (maison qu’elle a créée en 2010) et en cours d’adaptation au cinéma par Récifilms.

Le livre
DeuxEtrangers_EmilieFreche_CoverSept ans. Le coup de fil du père tombe après sept ans de silence et c’est une sommation, une convocation. Contre tous ses instincts, Elise répond à l’appel et saute dans l’antique R5 de sa mère disparue, direction Marrakech. Entre eux qui sont devenus Deux étrangers, il y a pourtant bien plus que des kilomètres à franchir. Voyage intérieur vers l’impossible pardon des trahisons intimes et des blessures d’enfance, où même le vacarme de l’actualité ne couvre pas l’écho des non-dits familiaux, le nouveau roman d’Émilie Frèche, éclairé par un humour buté et salvateur, dit la puissance du désir de justice et l’imparable empire de l’identité.

Après sept ans de rupture avec son père, Elise pensait avoir conjuré les influences délétères de l’empire du tyran domestique qui régna sans partage sur son enfance. Mais sa réapparition la cueille dans un moment de vulnérabilité absolue, alors que la petite tribu qu’elle s’était amoureusement constituée dans un élan de rébellion et d’affirmation acharnée de sa différence – un homme en tous points contraire à la figure paternelle et deux garçons pleins de vie – vacille, menacée d’effondrement. Aurait-elle aussi instantanément répondu à l’appel – à la convocation – d’un simple coup de fil si Simon n’était pas en train de la quitter ? Là n’est qu’une des questions qui assaillent Elise tandis qu’au volant de la vieille et poussive R5, elle prend la route de Marrakech.

Improbable et dérisoire épopée que ce road trip presque in utero qui flirte avec la bande d’arrêt d’urgence, aux vertus magiques plus ou moins consciemment espérées : ce voyage saura-t-il abolir la distance qui sépare Elise de son père qui, à coups d’humiliations collatérales et de vilains souvenirs, de “petites” trahisons et de déceptions profondes, sont devenus Deux étrangers ? Elise trouvera-t-elle dans ce trajet le chemin entre la petite fille blessée et l’adulte qu’elle ne sait pas encore être face à son père le courage et la clairvoyance qu’il faut pour, au mépris de sa propre douleur, faire le pas de côté pour voir enfin l’autre au-delà de ses défections ? Et que faire de l’ironique concomitance de l’actualité brûlante et faussement étrangère ?

Portrait d’une famille prise dans les glaces de souffrances jamais apprivoisées, Deux étrangers est le roman d’une séparation (entre l’enfant et l’adulte qui cohabitent tant bien que mal en chacun de nous) et de retrouvailles impossibles et néanmoins essentielles (entre une fille et son père, mais aussi entre deux générations séparées par le couperet de l’Histoire). Un voyage dans le temps au rythme indomptable, tout en syncopes et ellipses, éclairé par un humour ravageur, une lucidité sans appel et un inextinguible désir de justice.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Agence

A lire aussi

Roule Galette, l’album incontournable, avec décalcomanies pour tissus

Roule Galette est un incontournable de la collection Père Castor et des éditions Flammarion. Un ...

Lire les articles précédents :
Les premières images de la saison 8 de l’Amour est dans le pré !

Fort de son succès depuis 2006, l’Amour est dans le pré démarre sa 8e saison ...

Miss Misery, le nouveau single d’Alex Hepburn

Alex Hepburn nous revient avec un nouveau single. Après « Un-der », la jeune femme ...

David Lemaitre en concert.

Après la sortie, le 22 avril de son premier album Latitude, David Lemaitre sera en ...

Fermer