Accueil / Culture / Littérature / Nature Sauvage de Henri Eskenazi, la faune marine dans toute sa spendeur

Nature Sauvage de Henri Eskenazi, la faune marine dans toute sa spendeur

Dans sa collection : Photos d’artistes, les éditions Les Presses Littéraires présentent l’ouvrage « Nature Sauvage » de Henri Eskenazi, sous la forme d’un magnifique album de photos sous-marines.
nature sauvageLe sujet du livre :
Longtemps, la mer a été perçue comme une étendue aux capacités de régénérescence illimitées. Aujourd’hui, nous savons que c’est un espace fragile, aux ressources épuisables.Pourtant, l’océan reste un fantastique vivier d’histoires, d’inspirations et de sensations. Nous devons inventer un nouvel art de vivre et de faire vivre la mer, basé sur des valeurs fondamentales tels le respect, la solidarité et l’ouverture. Nous dépendons tous de la mer, mais son avenir dépend aussi de nous tous. Les océans assurent les échanges vitaux de la planète, à l’instar des forêts qui en sont les poumons.
Des populations importantes d’animaux marins, poissons ou mammifères, sont soumises à une pression élevée de la part des activités humaines. Au nombre de facteurs de stress figurent, entre autres, certaines techniques de pêche, l’urbanisation, la pollution, les collisions avec les navires ou les activités, mal contrôlées, d’observations des cétacés.
Essayons juste de rester vigilants…
Mon avis de lectrice :
Vice Président du  Festival Mondial de l’Image sous-marine de Marseille qui aura lieu cette année du 29 octobre au 1er novembre, Henri Eskenazi est un pur marseillais, passé maître dans la pratique de la photographie sous-marine depuis de nombreuses années. Avec ce très bel ouvrage, nous emporte avec lui dans ses bagages pour un grand voyage autour du monde.  Se définissant lui-même comme un « globe-plongeur, il a parcouru cent quarante pays différents, à travers les cinq continents, mais ce sont surtout les mers et les océans, et tout ce qui y vit qui l’intéresse en premier lieu. Sur les clichés, on peut voir la baleine à bosse d’Afrique du Sud, celle d’Antarctique, le Grand Cachalot de l’Ile Maurice, ou les Dauphins à long bec d’Egypte.
Jouant avec les reflets de l’eau, sa pureté ou les éclaboussures, le photographe nous livre non seulement une vision de l’élément marin, mais aussi tout ce qui va autour : on peut presque « sentir » les embruns, « humer » les odeurs d’iode, « entendre » le bruit des vagues ou le silence ! Les animaux sont photographiés dans leur habitat naturel, surpris dans leurs gestes quotidiens, d’une beauté à couper le souffle. Très peu de commentaires, juste des légendes indiquant l’espèce et le lieu soulignent la sobriété de l’ensemble.
A travers ces photos en noir et blanc, laissant libre cours à l’imagination du lecteur, Henri Eskenazi nous fait partager sa passion des fonds sous-marins. Le choix du noir et blanc donne un raffinement très esthétique aux images, sorte de studio Harcourt pour poissons et mammifères marins…
fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Audiomagique – Le poney d’Anaé

Le poney d’Anaé vient compléter la collection de livre audio, où il suffit de tourner ...

Lire les articles précédents :
Canaricar : le tout-en-un de la visite parisienne

Vous n'êtes pas toujours très à l'aise avec les plans et les cartes géographiques ? ...

OM : Que reste-t-il d’« El Loco » ?

Suite à la première journée de Ligue 1 contre Caen, un coup de tonnerre avait ...

H.E.N.R.I., le nouveau héros des Premiers romans

Le jeune garçon extraordinaire H.E.N.R.I. revient dans la collection Premiers romans, des éditions Nathan, avec ...

Fermer