Accueil / art contemporain / « Souvenirs d’atelier » de Gustave Moreau et Georges Roualt

« Souvenirs d’atelier » de Gustave Moreau et Georges Roualt

gustave moreau souvenirs d'ateliers« Souvenirs d’atelier » propose alors de mettre en lumière deux peintres mythiques : Gustave Moreau (1826-1898) et son élève préféré Georges Roualt (1871-1958). Ainsi dans ce livre publié aux éditions Somogy Editions d’art vous découvrirez la vision du paysage, de la femme, de l’amour de la matière et du sacré. Au gré des couleurs, vous vous laisserez bercer par leurs tableaux incroyables. Partons alors à la découverte de la vie de ces deux peintres au travers de ce livre qui retrace l’exposition en cours au Musée Moreau.

Comme le dit si bien l’introduction, concevoir une exposition Gustave Moreau est un sujet totalement mythique tout comme l’associer à son élève Georges Roualt. Concevoir alors le livre a dû être aussi un exercice difficile. « Souvenir d’atelier » se plonge dans l’univers de Gustave Moreau, professeur à l’école des Beaux-Arts, un lieu mythique que Gustave Moreau a fréquenté mais aussi dans celui de son élève Georges Roualt. Tous les élèves foulant le sol des Beaux-Arts savent que Roualt et Matisse ont fait leurs premières armes dans cet endroit. Au travers de plusieurs essais, vous rentrerez dans la vie secrète de ces deux peintres, leurs débuts, les opportunités, leurs tableaux, leurs amitiés, leurs souvenirs, leur « association ». On y découvre toutes les facettes de leurs personnalités, Roualt qui en 1911 (bien après la mort de Moreau) disait ces mots« Je porte en moi un fond de douleur et de mélancolie infinie que la vie n’a fait que développer et dont mon art de peintre, si Dieu m’exauce, ne sera que l’expression bien imparfaite et l’épanouissement » tout en exprimant toujours de belles éloges à son Maitre « Vous êtes et avez toujours été pour moi aussi bien que pour mon art le guide le meilleur et le Père« . Moreau quant à lui exprimait lui aussi toute sa confiance dans l’art de son protégé « J’ai toujours eu et j’aurais toujours la plus extrême confiance dans votre bel avenir et dans l’éclosion complète des dons rares qui vous ont été accordés ». Deux personnalités qui se respectaient alors mutuellement et avait une profonde estime de l’autre.

Gustave moreau
Gustave moreau

On retrouve alors dans cet ouvrage/exposition comment Moreau a pu influencer Roualt dans sa peinture au travers de thèmes communs. On (re)découvre alors la peinture de chacun, leurs traits, leurs visions bien particulières sur la femme, la religion ou encore sur les paysages. Chaque tableau est alors détaillé avec son histoire . On retrouvera aussi plusieurs esquisses des peintres pour plonger plus facilement dans leurs vies. Les tableaux sont tantôt sombres tantôt torturés.

Vous retrouverez aussi des correspondances sur les années de formation de Roualt dans l’atelier de Gustave Moreau à l’école des Beaux-Arts qui témoignent des relations qu’ils avaient avec leurs élèves. Les correspondances entre Moreau et Roualt ayant été publié dans un catalogue d’exposition.

Une partie biographique et bibliographique retrace le parcours de ces deux peintres hors normes.

« Souvenirs d’atelier de Gustave Moreau et Georges Roualt » est alors un très joli ouvrage qui retrace le parcours de deux hommes, le Maitre et l’élève, pour qui les pinceaux étaient une manière de s’exprimer. Il permet aussi de retracer et mieux comprendre l’enseignement libéral que Moreau donnait à ses élèves qui se considérait comme un passeur.

Vous pouvez encore aller voir l’exposition du 27 janvier au 25 avril 2016 au Musée Gustave Moreau situé 14, rue de la Rochefoucauld, 75009 Paris

Affiche Exposition Moreau/Roualt
Affiche Exposition Moreau/Roualt
PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos Jennifer Monnot

A lire aussi

Lady Sir – Journal d’une aventure musicale

Lady Sir est l’histoire de deux rencontres, celle de Rachida Brakni et Gaëtan Rousses,  puis celle de leur groupe, ...

Lire les articles précédents :
2 nouveautés dans la gamme Bien-être de Famille Mary

A l'approche de l'hiver, notre organisme se fatigue vite et est fragilisé. Et il faut ...

Deux nouvelles Bébêtes pour les éditions Casterman

Doudou lapin et Bébé ours sont les deux nouveaux petits albums des éditions Casterman, paru ...

Corps et Âme – Éd.Rue de Sèvres – Le polar déjanté et innovant !

C’est avec un polar dramatique, déjanté et innovant à la fois, que nous reviennent Matz, ...

Fermer