Accueil / Culture / Musique / Concerts / Beau succès pour la septième édition de Saint Jazz Cap Ferrat

Beau succès pour la septième édition de Saint Jazz Cap Ferrat

La septième édition de Saint Jazz Cap Ferrat vient de s’achever. La programmation, particulièrement riche, digne des grands festivals de jazz, a attiré un très grand nombre de spectateurs. Sous les pins, dans le cadre enchanteur et intimiste du jardin de la Paix surplombant la mer, le public a assisté à quatre soirées magiques. Le succès rencontré cette année a été tel que quelques jours à peine après l’ouverture de la billetterie, les deux dernières soirées (avec Manu Dibango et Stacey Kent) affichaient déjà complet.

La soirée d’ouverture, placée sous le signe de la chaleur des suds, a remporté un vif succès. La première partie était assurée par Greg Zlap, harmoniciste de Johnny Hallyday, le pianiste Julliver et Ie guitariste Ian Siegal. Les trois musiciens-et chanteurs- ont fait découvrir le fruit de leur collaboration, un blues qui a conquis le public dès les premières notes. Greg Zlap a tenu à rendre hommage à Johnny en jouant à l’harmonica « Le pénitencier ». A la fin du concert, le trio est resté de longues minutes pour dédicacer son dernier album.  En deuxième partie, l’espagnol Alfonso Aroca au piano, son danseur et ses musiciens mais aussi chanteurs ont enflammé le jardin de la paix avec leur flamenco teinté de jazz, « Orilla del Mundo ». 

Alfonso Aroca et son danseur de Flamenco

La deuxième soirée, intitulée « jazz sans limite »,a  longtemps été menacée par les orages. Elle a été heureusement maintenue pour le plus grand plaisir des spectateurs. Tout d’abord, le saxophoniste Maxime Bender et son quartet ont envoûté les spectateurs avec le projet « Universal Sky », porté par une musique évanescente aux accents jazz-rock.  En deuxième partie, André Ceccarelli, le parrain du festival, était entouré de Sylvain Luc à la guitare et de Thomas Bramerie à la contrebasse. Il a tenu à dédier cette soirée à Didier Lockwood, décédé en février dernier.

Trio Luc Ceccarelli & Bramerie

L’avant-dernière soirée était placée sous le signe de la fête. Manu Dibango et son Africadelik band a mis l’ambiance dans le jardin de la Paix.  Son énergie et son enthousiasme communicatifs ont entraîné les spectateurs à se lever de leurs sièges et à se déhancher sur des musiques africaines teintées de groove, de jazz et de funk. Avant lui, Thomas Galliano, niçois d’origine, ne cachait pas sa joie d’être sur scène avec son quartet.  Il partage sa vie entre New York et Nice et lorsqu’il est sur la Côte, il est un habitué de la plage des Fossettes que surplombe le jardin de la paix !

 

Manu Dibango
Manu Dibango et l’Africadelik band

Marc Peillon, le directeur artistique du festival, a assuré la première partie de la soirée de clôture avec Jean-Luc Danna et Robert Persi qui composent le trio « Smiles ». Les trois musiciens sont du coin et se connaissent très bien. Sur scène, leur complicité, leurs nombreux clins d’œil, ont rendu ce moment jubilatoire. Ils ont ensuite laissé la place sur scène à Stacey Kent. Avec sa voix sensuelle, la chanteuse américaine a enveloppé le cadre intimiste du jardin de la paix d’une douce mélancolie. Elle a fait découvrir quelques titres de son nouvel album « I know I dream », mêlant classiques de la bossa nova et compositions originales. Stacey Kent aime la France et parle très bien notre langue. Elle a ainsi avoué beaucoup apprécier Fabrice Luchini. Elle a rendu notamment hommage à Claude Lelouch en interprétant « Samba Saravah » que chante Pierre Barouh à Anouk Aimée dans Un homme et une femme. Le concert et le festival se sont achevés dans l’émotion avec un « Jardin d’hiver », le célèbre titre d’Henri Salvador. Stacey Kent a invité le public à fredonner avec elle le refrain. Un moment magique.

Stacey Kent

Après une septième édition couronnée de succès, rendez-vous l’année prochaine avec une programmation tout aussi belle.

A propos laurence ray

A lire aussi

Luc Langevin « Maintenant Demain » au Casino de Paris

Luc Langevin – L’illusioniste revient au Casino de Paris pour nous présenter son nouveau spectacle ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Qui est Eva Anais Guntfreund: miss Meurthe-et-Moselle 2018 ?

A l'approche de l'élection de Miss Lorraine pour Miss France 2018, FranceNetInfos a interviewé Eva ...

Bonjour petit avion ! et Bonjour petit papillon !

La collection Mes 1res histoires animées Kididoc, des éditions Nathan, se complète avec deux nouveaux ...

Salon international d’art contemporain Art-O-Rama à Marseille

Du 31 août au 9 septembre 2018, Marseille accueille le traditionnel Salon international d’art contemporain ...

Fermer