Hellfest 2014 – Programmation et chaleur d’enfer

Hellfest Crane gonflable 1

De mémoire de métalleux habitué des terres clissonnaises, on avait rarement eu aussi beau et chaud pendant tout le festival. C’était même peut-être un peu trop au goût de certains qui n’avaient pas prévu la crème solaire ! Certes il y a eu beaucoup de poussière soulevée, notamment lors des circles pit, mais c’est plus sympathique que de patauger dans la boue.

Et puis de toute façon, le rouge (même façon écrevisse) ça va bien avec le noir. Le site était d’ailleurs noir de monde avec une affluence record : 152353 festivaliers ont franchi les portes de la chapelle installée à Clisson. Hellfest Chapelle

Hellfest Market Outdoor

On commence par le Market Outdoor qui pour l’occasion prend des allures de Camden Town. Le décor impressionne et nous ferait presque oublier que nous sommes venus pour la musique.

Personnellement je trouve ça très bien : le Hellfest ce n’est pas qu’une programmation monstre, c’est aussi une ambiance et un plaisir des yeux que l’on ne retrouve pas ailleurs.

Tout le monde pourra donc trouver ici de quoi (s’)offrir la panoplie du parfait métalleux, se faire tatouer ou tout simplement flâner.

Hellfest côté cour

Hellfest Merch

Des décorations d’enfer : les anciennes font toujours autant leur effet et les nouvelles s’intègrent bien au paysage du site. On en prend plein les mirettes avant même de se trouver face aux scènes.

Hellfest CrowL’espace VIP est toujours très sympathique avec une décoration intelligemment réarrangée.

Une fois n’est pas coutume, les stands Merch se font dévaliser dès le premier jour. NB pour ceux qui ne l’auraient pas compris : T-shirts, casquettes et autres goodies vous permettant d’afficher vos préférences en matière de festival sont à se procurer très rapidement !

L’attente est longue pour s’abreuver (le métalleux aime la bière mais aussi le cidre). L’occasion de faire un peu connaissance avec ses voisins et de continuer la discussion à l’un des nombreux stands restauration (un métalleux ça ne fait pas que boire, ça mange bien aussi).

Nous avons constaté des améliorations côté sanitaires. En revanche les festivaliers installés au camping nous disent que des progrès sont encore à faire et les quelques dizaines de marches à gravir avant de pouvoir (tenter de) dormir en ont refroidi plus d’un. Mais qu’importe, le Hellfest ce n’est pas le Club Med (même si on y bronze tout autant) : c’est la plus belle occasion en France de connaitre l’ambiance d’un festival de qualité, de se mêler à une population toujours plus éclectique et internationale.

-La grande roue a été appréciée par tous ceux qui l’ont essayée : grands métalleux pas tendres comme cinquantenaires ont pu profiter de l’air plus frais en hauteur.
Appréciée par tous ceux qui l’ont essayée : grands métalleux pas tendres comme cinquantenaires ont pu profiter de l’air plus frais en hauteur.

Et si même après un petit tour dans la grande roue vous avez trop chaud/mal au pieds/juste la flemme [rayer les mentions inutiles] vous pourrez compter sur les navettes pour rallier les parkings au site. En outre, les chauffeurs sont très sympathiques et en discutant avec eux on se rend compte que le festival est très bien accueilli par les Clissonnais (beaucoup sont bénévoles), notamment parce que Ben Barbaud est d’ici et qu’il fait tout pour concilier son festival avec la vie des gens à Clisson.

Le point de ralliement.
Le point de ralliement
 

 

 

 

 

 

 

Hellfest Ben Barbaud
Son plus gros défi : surprendre les gens avec une grosse affiche, des décors …

S’il a déjà la cote dans sa ville natale, Ben Barbaud laisse entendre son envie de toujours faire plus, tout en respectant les contraintes de l’implantation du site et en restant à l’écoute tant des festivaliers que des Clissonnais.

Ainsi, il n’y a pas encore de date pour l’édition 2015 car il va falloir prendre en compte le lycée qui s’est implanté tout près du site. Dans tous les cas, quitter Clisson n’est pas une option pour Ben. Des nouvelles seront données en septembre après concertation avec le rectorat (nous vous tiendrons informés) et les préventes seront proposées après cela.

 

Hellfest côté scène

La liste des groupes qui ont fait forte impression cette année serait trop longue.

Iron Maiden
Iron Maiden

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Outre les très attendus Iron Maiden, Deep Purple, Aerosmith, Rob Zombie, Slayer, Black Sabbath et j’en passe, nous avons pour notre part eu quelques coups de cœur.

Hellfest Dagoba
Frankyiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!

 

 

Le samedi est une belle journée pour ceux qui aiment bouger avec Sepultura, Hatebreed et Dagoba. On pourrait me reprocher de ne pas être très objective, mais force est de reconnaitre que les frenchies savent mettre l’ambiance dans le public, parvenant à le séparer en deux pour un gigantesque wall of death.

 

 

 

Hellfest Powerwolf
Powerwolf

 

 

Dimanche, nous découvrons le groupe Powerwolf : jeu de scène et “humour allemand” ont conquis le public et la musique n’est pas en reste.

 

 

 

Hellfest Public

 

Après avoir bien bougé on apprécie de pouvoir se poser un peu à l’ombre (les places sont rares ^^). Et nous sommes de nouveaux prêts à naviguer entre les mainstages et les tentes. Car sous les tentes Altar , Temple et Valley il s’en passe aussi des choses ainsi qu’à l’éloignée Warzone qui savent attirer du monde avec notamment des groupes comme Walls of Jericho, Phil Anselmo &Co, Tagada Jones, Opeth et tant d’autres. Il y en a pour tous les goûts et le public ne s’en lasse pas.

Vous prendrez bien un petit rafraîchissement ?
Vous prendrez bien un petit rafraîchissement ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au final un bilan positif pour cette édition 2014, même si les avis sont un peu partagés.

Pour certains, le public devient trop hétéroclite et des groupes qui se jouaient sur les mainstages se retrouvent sous les tentes comme si leur musique était devenue trop extrême pour un public “d’anciens” venus voir seulement quelques groupes. Ces anciens justement, il semblerait que le festival dans son ensemble leur plaise. Il est vrai que l’ambiance est festive et comme le dit Ben Barbaud “le public est calme et gentil avec tout le monde”.

Plutôt que de dire que c’est un monde de poutounours rempli de papys, mon avis est que le Hellfest s’adapte à son public en proposant des groupes et un running order permettant aux fans de tel ou tel genre musical d’y trouver son compte. Le rayonnement de ce festival n’est plus seulement français et lui permet de se hisser au même niveau que d’autres festivals européens se déroulant dans des pays où le métal est bien accepté depuis longtemps.

CraneAlors c’est avec impatience que nous attendons des nouvelles sur la prochaine édition qui sera le dixième anniversaire du festival auquel on souhaite longue vie.

 

Métallicalement \m/
Hyliendra

 

toutes les photos

Remerciements : toute l’orga du Hellfest, Roger, les Challengers, Nymo et les bénévoles qui font tous un travail épatant.

 

A propos Agence

A lire aussi

Jimi Hendrix Variations : Une biographie unique sur un artiste hors norme

En cette fin d’année, le guitariste légendaire est à nouveau sous les feux de l’actualité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Deux nouveautés pour Ma baby encyclopédie Larousse.

La mer et Le jardin, parus en avril 2014, viennent compléter la fabuleuse collection Ma …

Disneyland Paris accueille Ratatouille

Après Crush’s Coaster, inspiré du film Le Monde de Nemo, Cars Quatre Roues Rallye et …

Tour de France 2014, entretien avec Ronan Pensec

L'Angleterre point de départ du Tour 2014, change d'atmosphère. Au bord des routes, du Yorkshire …

Close