Accueil / Culture / Littérature / BD / L’humain, une bande dessinée d’anticipation

L’humain, une bande dessinée d’anticipation

L’humain est une bande dessinée de Diego Agrimbau et Lucas Varela, parue aux éditions Dargaud, fin août 2019. Un récit complet d’anticipation qui revisite le mythe d’Adam et Eve, dans un futur lointain, où tout a bien changé…

l-humain-dargaudDans l’espace, un engin spatial se détache. Une capsule entre dans l’atmosphère d’une planète. Les ombres d’étranges créatures ailées regardent le phénomène. Plusieurs boules se forment, se divisant et s’éparpillant, au contact de la surface. Une créature ailée s’envole et va voir de plus près ce qui s’est passé. Elle virevolte  un petit temps au-dessus d’une silhouette humanoïde. Elle se pose alors, non loin, s’approche doucement. Elle semble menaçante. Elle s’apprête à saisir le pied de l’humanoïde, mais elle reçoit une pierre en plein visage. Des créatures rouges semblent riposter, quant à sa venue. La créature ailée s’enfuit, tandis que les bêtes rouges s’approchent, à leur tour de ce personnage inerte. C’est un robot qui se remet en marche, ses bras bougent, dans un premier temps, puis le torse se redresse, tandis qu’une analyse se fait. Le module de pensée interne est activé et le programme d’action basique également.

l-humain-dargaud-extraitC’est Alpha, un robot à l’apparence humaine qui se retrouve sur cette étrange planète. Elle se retrouve confronter à quelques dangers, avant de retrouver quelques-uns de ses semblables, mais surtout Robert l’humain dont elle dépend. Ils ne sont qu’une toute petite poignée de vivants, qui doivent s’organiser face à l’hostilité d’habitants de la planète Terre, après un long voyage en orbite de 549 000 années. La bande dessinée revisite le mythe d’Adam et Eve, après l’apocalypse, pour tenter de ne pas refaire les mêmes erreurs. Mais l’être humain ne semble pas avoir sa place dans ce nouvel écosystème, qui semble bien fonctionné. Mais Robert ne l’entend pas de cette manière et s’accroche à l’espoir de repeuplé la Terre d’êtres humains, il se prend pour le nouveau créateur. Entre folie et sciences, du rythme et du suspense, le récit est assez agréable à découvrir, facile à lire et très captivant. Le dessin l’est tout autant, avec un trait simple, rond et efficace, ainsi qu’un choix de couleurs originales et plaisant.

L’humain est une bande dessinée originale et curieuse, captivante et pleine de réflexions, revisitant le mythe d’Adam et Eve, après la disparition de l’être humain sur Terre, 500 000 années plus tard.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Le Misanthrope de Molière au Théâtre du Ranelagh – Paris

Le Misanthrope de Molière – Comédie en cinq actes et en vers qui traite bien entendu ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Liam Gallagher « Why Me ? Why Not »
Liam Gallagher « Why Me ? Why Not » : un hymne à la britpop des 90’s !

Ne rêvez plus. Il n’y aura pas de reformation d’Oasis. Mais que les nombreux fidèles ...

alexandre-le-grand-jusqu-au-bout-du-monde-nathan
Alexandre le Grand – Jusqu’au bout du monde

C’est aux éditions Nathan qu’est paru, en juillet 2019, le roman, pour les jeunes lecteurs, ...

les-traqueurs-T3-le-derniere-chasse-glenat
Les traqueurs, tome 3, La dernière chasse

La dernière chasse est le troisième et dernier tome de cette série, Les traqueurs, qui ...

Fermer