Accueil / Culture / Littérature / BD / La porte, le roman de Sôseki adapté en manga

La porte, le roman de Sôseki adapté en manga

La porte est un manga des éditions Philippe Picquier, paru en février 2018. Une adaptation d’Inoue Daisuke, du roman de Sôseki, qui offre un récit bien  réussi, des personnages attachants et une découverte très agréable.

Sôsuke est sur la terrasse, il profite, prend son temps, se repose. O-Yone est dans la maison, elle est en train de coudre. Tous les deux pensent qu’une belle journée s’annonce. O-Yone insiste Sôsuke à aller se promener. Mais ce dernier lui pose une question, qui engage une conversation mêlant la définition du mot « récemment  » et les étranges kanji.la-porte-manga-editions-philippe-picquier Le jeune homme est très songeur, semble manquer de courage, l’air triste et certainement dépressif. Ils habitaient dans une maison qu’ils louaient, au pied d’une falaise assez abrupte, qui menaçait de s’effondrer. Sôsuke tentait de se rassurer avec le faut qu’avant, sur cette falaise, il y avait un bosquet de bambous, et que la terre était très compacte… D’ailleurs, il restait quelques-uns de ces bambous. Sôsuke trouve le courage de se lever pour partir se balader un peu et remettre une lettre chez Saeki.

Le manga est découpé en sept chapitres, découpant efficacement le récit très bien posé et décrit. Les personnages sont à découvrir au fur et à mesure des pages, ils sont attachants. On découvre qu’ils cachent un dur secret. La santé, l’amour, la fuite et le recherche de soi-même sont au cœur de ce manga intéressant et bien mené. Des flashbacks permettent de dynamiser la lecture, révélant le passé du héros, ses épreuves, sa scolarité, ses amitiés, sa famille… Le lourd secret que partage le couple, semble les ronger, mais ils n’en parlent jamais, tentant malgré tout d’y faire face ensemble, difficilement. Le destin est au cœur de ce récit, qui nous met tous devant certaines questions existentielles, qui ne trouvent pas toujours réponses… Le dessin est plaisant, fin et fluide, il reste classique, avec des personnages expressifs et un découpage agréable.

La porte est un manga à découvrir, une belle histoire, où le destin est parfois troublant et vous mène sur une voix particulière, devant la fuite et la peur. Le récit est intéressant, les personnages attachants, dans cette adaptation plutôt réussie et agréable à lire.

A propos celine.durindel

A lire aussi

rashomon-escape-game-slider

Rashomon Escape – Le nouvel escape game à Paris

Rashomon Escape Game – Ouverte en janvier 2018, Rashomon propose 5 salles d’ escape-game dans ...

Lire les articles précédents :
Le grand froid s’installe,risque de gel des compteurs d’eau !

En prévision des fortes gelées et de températures très en dessous de 0 degré - ...

La série des imagiers Kididoc se complète

Mon imagier des pompiers et L'imagier de mon anniversaire son deux nouveaux livres de la ...

Les Championnats du monde piste UCI sur le site et la chaîne l’Equipe

Les Championnats du monde piste UCI sur le site et la chaîne l'Equipe Bonne nouvelle ...

Fermer