Accueil / Agenda / T’es qui toi ? #2: Jérémy Charbonnel, un vrai Fils de…

T’es qui toi ? #2: Jérémy Charbonnel, un vrai Fils de…

Les nuits parisiennes regorgent de rencontres insolites, surprenantes, intéressantes. Un soir glacial, entre le dvd sous la couette, le cinéma par défaut et l’apéro en terrasse chauffée ; l’option BilletReduc pour oublier ce début d’année bien pourri m’a semblé le plus approprié. Avec plus de 300 critiques – dont 85% de retours très positifs – et un clip promotionnel dynamique et corrosif, je me suis laissé tenté par la vie rêvée de Jérémy Charbonnel dans la peau d’un « Fils de ». A la croisée d’un one man show et du stand up, ce Keyser Söze de la beau gosse attitude égratigne avec malice son image de gendre idéal pour satisfaire nos plus bas instincts. Car qui n’a jamais voulu être un jour un vrai connard ? Jérémy se lâche à un rythme effréné sans épargné son auditoire. Il réussit à ne jamais sombrer dans la facilité, afin que sa méchanceté soit accessible au plus grand public. Une question s’imposait : t’es qui toi ?  

 

Vis ma vie de Fils de …

 

Tu débutes ton spectacle en avertissant le public que tu vas user de beaucoup de second degré. C’est dû à une mauvaise expérience ? 
Non pas du tout ! Mais je trouve que notre monde manque cruellement de second degré. Avec les réseaux sociaux, les chaînes d’infos en continu, les buzz en permanence, on prend toutes les informations comme une vérité et on a plus le recul nécessaire pour déchiffrer l’actualité. A mon sens, le second degré, l’humour, est de moins en moins présent. Est-ce qu’on ne se prendrait pas tous un peu trop au sérieux ?!

Comment est né ton personnage de gendre idéal, à la croisée des petites annonces d’Elie Semoun et des Carnets de Monsieur Manatane de Benoît Poelvoorde ?
Donc tu vois un personnage entre Elie Semoun & Benoît Poelvoorde ? Mais es-tu vraiment venu au spectacle ?!! (Rires) Mon personnage est né de l’image que je renvoyais. Celle d’un jeune homme de bonne famille, jeune premier, gendre idéal. Et je me suis demandé quel serait le décalage intéressant pour faire rire. Et bien c’est de dire ce que les gens n’attendent pas : des horreurs ! J’ai reçu une bonne éducation mais je rêverai d’être un connard ! Joli programme, non ?

Tu interagis beaucoup avec le public et tu fais très attention à sa réaction. Ton spectacle est en continuelle réécriture ?
Le spectacle se peaufine et se bonifie avec le temps … enfin je l’espère !  (Rires) J’ai un fil conducteur, une trame très écrite, et comme c’est du spectacle vivant j’aime être attentif aux réactions du public, et aussi les solliciter par des questions pour mieux les connaître. Je me suis formé à la LIFI (Ligue d’Improvisation Française) et c’est toujours sympa de partir quelques instants en impro. Il y a un vrai climat de proximité qui s’installe entre le public et moi, et on vit ensemble une représentation qui devient unique. Car le lendemain le public sera différent et ses réactions aussi.  Et d’un échange improvisé peut naître un nouveau sketch, qui sait ?!


Tu n’abordes pas la politique dans ton spectacle, alors que l’actualité est riche cette année. « Fils de… » président, ça donnerait quoi ?
C’est vrai que la politique ne m’intéresse pas beaucoup. Je trouve qu’on en fait trop avec eux, ils sont sur-médiatisés, ça devient des bêtes de foire. Si on les écoute parler, ils s’expriment quasiment tous de la même façon, même tonalité, même respiration, même musicalité. Ils perdent en sincérité dans leurs propos tellement ils sont formatés. Et puis en France on a la chance d’avoir d’excellents satiristes politiques : Bernard Mabille, Frérick Sigrist, Régis Mailhot … Guillaume Meurice ou Nicole Ferroni dans un autre genre. Je pense qu’il me sera très difficile de faire mieux qu’eux, donc je m’abstiens.

 

 

Fils de vs les végans

 

Tu t’es mis à dos les végans car tu les a assimilé à des « végétariens extrémistes ».  Au point que le youtuber Jiham Doe s’est fendu d’un droit de réponse à charge contre ton « humour très discount« . C’est quoi cette histoire ?
Une histoire de dingue ! J’ai posté un sketch sur les végans sur mes réseaux sociaux, que j’avais enregistré pour Rire et Chansons dans le cadre des Open du Rire. La communauté végan l’a vu et comment dire … j’ai eu beaucoup de messages d’amour ! Je pensais que c’était Trump qui allait lancer la 3ème guerre mondiale. En fait désolé, c’est moi avec les végans ! (rires) Encore une fois on manque cruellement de second degré. 

C’est un sketch et j’ai l’impression qu’il a été pris au premier degré. Oui il y a de la caricature, oui il y a du cliché mais je ne suis pas là pour informer les gens, ni les cultiver sur ce sujet, mais pour les divertir. Les informer, les cultiver c’est le rôle de l’école, des livres, des reportages. Je pars du principe que les gens sont cultivés et qu’ils auront assez de recul (ou de second degré) pour rire de ça. Sinon c’est pas humoriste qu’il faut que je fasse mais prof. J’ai eu l’occasion de rencontrer Jihem, grâce à une humoriste végane Christine Berrou, et nous avons discuté plus d’une heure ensemble, c’était un moment très agréable. Et « scoop » on devrait même faire une vidéo tous les 3 pour clore toute cette histoire !


Tu as fait tes premières armes au cinéma avant de monter sur scène. Tu as plus l’âme d’un comédien ou d’un showman ?
J’ai l’âme d’un artiste ! (rires) Les deux sont passionnants ! J’ai eu la chance très tôt de tourner au cinéma dans le biopic Cloclo avec Jérémie Renier et Benoît Magimel. Puis dans plusieurs téléfilms pour France Télévisions. Et je suis monté sur scène en parallèle de ce parcours devant la caméra. Ce sont deux exercices très différents mais tous les deux très enrichissants émotionnellement.

L’année 2016 a été une année à oublier. T’as quoi de prévu en 2017 ?
C’est difficile de prévoir quoique ce soit dans nos métiers ! Les projets se font et se défont en un claquement de doigts. J’ai surtout prévu de continuer à me lever le matin avec le plaisir de faire ce que j’aime. Continuer à faire grandir mon One Man Show, développer d’autres projets devant la caméra et/ou sur les planches. Bref la vie d’artiste ! (rires)

 

  • tous les dimanches et lundis à 20h au Point-Virgule jusqu’à fin juin – 7, rue Sainte Croix de la Bretonnerie 75004 Paris.
  • le 24-25 février au Grand Point-Virgule – 8 bis rue de l’arrivée, 75015 Paris. 
Réservation sur le site du Point Virgule ou BilletReduc
 
www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos Yohann.Marchand

A lire aussi

Walking dead, tome 28, Vainqueurs

Vainqueurs est le vingt-huitième tome de la série en bande dessinée, devenue phénomène planétaire, Walking ...

Lire les articles précédents :
Rock’n’roll : le nouveau film de Guillaume Canet

Alors que la sortie de Rock’n’roll s’annonce comme un événement dans les prochains jours, nous ...

Un beau design se traduit par une bonne expérience d’utilisateur

Un design agréable vous permet d’attirer de nouveaux visiteurs, de les convertir en clients et ...

Star Wars Le côté obscur, tome 15, Dark Maul le fils de Dathomir

Le quinzième tome de la série Star Wars Le côté obscur se penche sur le terrible ...

Fermer