Accueil / Culture / Refus de l’ ARCEP pour BeIN Sport/Canal +

Refus de l’ ARCEP pour BeIN Sport/Canal +

En février dernier, BeIN Sports/Canal+ ont signé un projet d’accord qui prévoyait la diffusion des chaînes BeIN Sports en exclusivité sur les bouquets Canal+. Ce projet est estimé pour une durée de cinq ans avec un montant global de 1,5 milliard d’euros minimum. Un projet d’accord de distribution exclusive qui a été cependant rejeté.

Bein Sport Canal Plus

L’enjeu de ce projet d’accord pour Canal+

En seulement cinq ans, Canal+ a perdu plus de 500 000 abonnés, en plus des pertes importantes dans son chiffre d’affaires. Ce projet d’accord de distribution exclusive l’aurait permis de renforcer son offre sportive en filiale avec le groupe qatari BeIN Sports. Ce dernier est actuellement détentrices de droits majeurs dans le sport football. Canal+ a garanti que les amateurs de sport pourraient effectivement s’abonner à l’offre BeIN Sports à un prix abordable sans souscrire à un abonnement Canal+. Il a aussitôt avancé ce projet d’accord au régulateur, il a demandé l’autorisation du mariage, mais aussi la levée de l’injonction placée lui interdisant de distribuer de chaînes « premium ».

Le refus catégorique de l’Autorité de la concurrence

Le président de l’Autorité de la concurrence, Bruno Lasserre, a fermement affirmé que les conditions n’étaient pas remplies pour autoriser cet accord de distribution exclusive. Il a aussi rajouté que ce projet d’accord, dont l’organisme n’a aucune connaissance, comportait un risque de percussion dans les droits sportifs. En effet, les deux groupes, Canal+ et BeIN Sports auraient disposé 80 % des droits sportifs. Canal+ n’a pas apporté la preuve d’une modification substantielle de la perspective concurrentielle, estime le régulateur. L’Autorité de la concurrence a remarqué que l’arcep de mariage entre BeIN Sports et Canal+ entrave à la concurrence. Il faut également se rappeler que la distribution de chaîne en exclusivité par le groupe Canal+ a été interdite depuis 2012 et jusqu’en 2017, suite au rachat d’un potentiel rival par celui-ci. Menant son rôle consultatif dans l’affaire, le CSA (Conseil Supérieur de l’Audiovisuel) a également estimé que cet accord posait problème pour le secteur.

Une menace de faillite pour Canal+

Le président de conseil de surveillance de Vivendi, Vincent Bolloré, a ouvertement communiqué devant les actionnaires que le groupe Canal+ risque de faire faillite. Pour cette année, le groupe a déjà perdu plus de 400 000 millions d’euros. Sur ses propos, le projet d’accord de distribution exclusive était le moyen pour sauver Canal+ et rattraper son retard sur le marché.

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Tour de France : Warren Barguil, un géant au col de l’Izoard

Warren Barguil s’est de nouveau imposé sur le Tour de France 2017 en remportant la 18ème étape ...

Lire les articles précédents :
Cagliostro, tome 2, La cérémonie de l’ombre

Cagliostro se termine avec ce second tome, La cérémonie de l’ombre, paru aux éditions Delcourt, ...

Dictature familiale
Dictature familiale de François Ned : jusqu’où une mère peut- elle aller

Dictature familiale : jusqu’où une mère peut- elle aller pour détruire son fils ? La question ...

Shakespeare, l’œuvre au rouge

Après William Shakespeare – l’espion des âmes, Henriette Chardak nous propose son nouvel ouvrage intitulé ...

Fermer