Accueil / Actu du web / Greenpeace : Non aux pesticides !

Greenpeace : Non aux pesticides !

PesticidesGreenpeace s’en prend aujourd’hui au Centre Leclerc en dénonçant la présence de pesticides dans l’alimentation.

Ce matin 8h30, l’organisation écologique s’est placé devant la centrale d’achats de l’enseigne E.Leclerc du Midi-Languedoc, près de Toulouse, pour dénoncer les pratiques obscures du numéro 1 de la grande distribution française.

Greenpeace appelle à une nouvelle mobilisation, le samedi 17 octobre, en assurant sa présence dans le nord de Paris pour une action de sensibilisation auprès des consommateurs afin d’expliquer les impacts sanitaires et environnementaux des pesticides. Ses militants dénonceront la forte responsabilité de Leclerc dans l’usage des pesticides utilisés pour produire notre alimentation. Le rendez-vous est prévu au supermarché de Clichy-Saint Ouen de 14h à 17h.

Cette action de sensibilisation ne se déroulera pas uniquement près de la capitale. 16 villes en France seront concernées suite à l’action menée aujourd’hui par Greenpeace dont les activistes ont déversé 7 tonnes de terre devant la SOCAMIL, centrale d’achats de Leclerc implantée près de Toulouse.

Greenpeace rappelle que les études scientifiques sont claires, à savoir que les pesticides sont des poisons qui menacent la santé des personnes les plus fragiles et les plus exposées, en particulier les agriculteurs et leurs proches. Ils détruisent aussi la biodiversité dans nos champs, en metant en péril certaines missions écologiques fondamentales assurées par des espèces comme les abeilles, les oiseaux des champs ou les vers de terre. Leclerc-Obscur

Greenpeace appelle donc Leclerc à sa responsabilité. Quand Leclerc négocie avec des fournisseurs agricoles, c’est pour acheter de très grandes quantités de fruits et légumes parfaits à des prix très bas. Ce qui contraint les agriculteurs à utiliser de nombreux pesticides, engendrant des conséquences environnementales et sanitaires alarmantes.

Derrière ces prix bas, Greenpeace revient sur le vrai coût de cette politique d’achat. Derrière ses prix bas systématiquement mis en avant se dissimulent des pratiques agricoles imposées et dangereuses. L’organisation a donc rebaptisé l’enseigne « Leclerc-Obscur » tout en appelant les citoyens, et donc les consommateurs, à agir pour inciter l’enseigne de grande distribution à abandonner ses mauvaises pratiques et soutenir les agriculteurs qui s’engagent à produire sans pesticides.

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos guillaume joubert

Après avoir été rédacteur sur divers sites musicaux comme Rocknfrance, Zikannuaire, Punksociety, Zik'nblog, et animateur d'une émission de radio diffusée sur 12 radios, dont 7 FM, en France, en Belgique et en Suisse, j'ai décidé de reprendre l'écriture sur FranceNetInfos. C'est un plaisir de participer à la diffusion d'informations régionales et nationales, sur des sujets qui me tiennent à coeur comme, entres autres, la culture, le cyclisme et l'environnement.

A lire aussi

Manger végétarien sans s’en rendre compte

Les études sont unanimes : nous mangeons trop de viande. Ce qui est mauvais d’une ...

Lire les articles précédents :
Matsumoto, un one shot qui revient sur la tragédie secrète du Japon

Matsumoto est un nouveau roman graphique de LF Bollée et Philippe Nicloux, paru aux éditions Glénat, le 23 ...

Microphone Recordings Party, le meilleur de la nouvelle scène marseillaise en concert

La SAS, le collectif Microphone Recordings et l’Espace Julien présentent : Microphone Recordings Party le ...

Le petit voleur de mots et autres histoires de Nathalie Minne

C’est un joli coffret qu’est paru, le 23 septembre 2015, aux éditions Casterman, regroupant les ...

Fermer