Accueil / Culture / Littérature / BD / Lazarus tome 5 : Génocide programmé

Lazarus tome 5 : Génocide programmé

Retour sur la 5éme partie d’une série d’anthologie : « Lazarus » chez Glénat Comics, une série qui va te retourner les boyaux, dans tous les sens du terme !! Une « tuerie » de série dont le nouveau tome est paru le 19/04/17, toujours composé par Greg Rucka et Mickael Lark !

 Rappelez vous de nos premières chroniques où l’on vous annonçait cet import mirifique, cette histoire basé sur un monde dystopique futuriste, où les familles les plus riches règnent en maitre, contrôlant chaque parcelles leur appartenant, avec les « serfs » et les « déchets » qui les composent,  grâce à des êtres génétiquement modifiés : Les Lazares !!!

Une nouvelle race d’ « esclaves » pas vraiment au jus de leurs conditions, mais qui font la fierté et la force de chaque famille qu’ils défendent corps et âmes et au péril de leurs vies !

La conquête des Terres de l’autre et du pouvoir ultime, génère des associations pas toujours sincères, entraînant de constants bras de fer entre les différents clans familiaux ! On suit le destin de « Forever », la lazare de la famille « Carlyle ».

Lazarus T5 © Glénat Comics

Le décor de ce tome 5 :

La famille Hock a réussi son projet d’affaiblir le père Carlyle afin d’éliminer la famille la plus puissante et prendre le pouvoir ; on retrouve le patriarche bien mal en point dans cette 5 ème partie, comme Forever, en bien mauvaise posture dés les premières pages !!

Elle nécessite une chirurgie réparatrice des plus urgentes afin de retrouver de sa superbe pour reprendre les entrainements et repartir au combat !

Johanna, sa sœur,  qui a pris la tête de la famille Carlyle, est complétement démunie sans son Lazare « endommagé », qui peine a reprendre du poil de la bête et qui devient incontrôlable … Il semble qu’il faudrait en utiliser un nouveau … Le problème étant que la nouvelle « version » de Forever, la numéro 8,  n’est encore qu’une gamine de 11 ans bien entrainée mais pas suffisamment prête au chaos qui se profile à l’horizon, et dont l’existence doit restée secrète !!

Tandis que la guerre entre clans continue et que le lazare des Bittner, s’occupe gentiment de décimer un à un chacun de ses adversaires, Forever continue de se questionner sur ses origines et d’en apprendre un peu plus, grâce a sa sœur Johanna qui semble retourner sa veste, sur sa « naissance » et ses devoirs « obligatoires » !

Mais c’est bientôt avec un autre genre de Lazare qu’il va falloir composer !

 

Lazarus extrait © Glénat Comics

Le point sur la BD :

Sacré Mickael Lark qui nous proposait dans les premiers tomes, un visuel « léger », nous étonne au fil des publications ! L’illustrateur joue de  l’esthétique de ses planches de plus en plus affinées, malgré les teintes sombres  et les jeux d’ombres qui font tout le charme de l’histoire. A la fois hypnotisant et effrayant !

La force du scénario de Rucka avec une progression ascensionnelle, parsemée de révélations inattendues et de scènes ultra-violentes, fait qu’on  « avale » la BD et qu’on la digère d’une traite à chaque nouveaux tomes !! Mais surtout, on s’interroge toujours sur « l’humanité » des différents protagonistes dans ce monde dystopique : Forever est en constante mutation psychologique, une « artificielle » pourtant, elle acquiert une « conscience » et des sentiments plus humains que ceux des humains qui l’entourent ! Mais est ce vraiment une réalité ??

Lazarus T5 © Glénat Comics

On oscille sans cesse entre savoir qui joue quels jeux et avec qui, ce qui laisse le lecteur en perpétuel étonnement, puisque le déroulement du scénario reste toujours une grosse énigme !!!

La conclusion :

Lazarus T5 aux Éditions Glénat Comics, avec un titre plus qu’évocateur : génocide programmé, continue de tenir les promesses qu’on lui attribuait dés la sortie du premier tome !! Une série « futuro-dystopique » bien noire et bien sanglante, qui vous tient en haleine sans « nunucherie » et toujours avec un scénario qui tient la route !!!

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Le Fulgur, tome 1, Au fond du gouffre

Au fond du gouffre est le premier tome de la trilogie Le Fulgur, une petite ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
film ce qui nous lie acteurs
Ce qui nous lie, film de Cédric Klapish

Le dernier film de Cédric Klapish « CE QUI NOUS LIE » sort sur nos ...

Le nouveau gouvernement français nommé par Emmanuel Macron

Hier, après de nombreuses heures d'attente, le nouveau gouvernement français a été dévoilé. Sur la ...

La cité sans nom : Commencez une grande aventure !

La cité sans nom aux Éditions Rue de Sèvres, dont le premier tome s’intitule « Menace ...

Fermer