Accueil / Culture / Littérature / Maudits soient les artistes le dernier polar choc de Maurice Gouiran

Maudits soient les artistes le dernier polar choc de Maurice Gouiran

Les excellentes éditions Jigal Polar publient la dernière merveille de Maurice Gouiran : Maudits soient les artistes, une plongée dans la période tourmentée de la seconde guerre mondiale et un de ses nombreux épisodes noirs : le pillage d’oeuvres d’art par les nazis.

maudits soient les artistes
maudits soient les artistes

L’histoire du polar :

La découverte de centaines d’œuvres d’art dans l’appartement d’un octogénaire munichois, 70 ans après la fin de la guerre, a fait resurgir de vieux fantômes : le vieil homme n’était-il pas le fils d’un célèbre marchand d’art ayant œuvré pour le Reich ? À Marseille, un modeste couple de retraités des quartiers Nord, Valentine et Ludovic Bertignac, entame une procédure judiciaire afin de récupérer une dizaine de tableaux retrouvés à Munich. Clovis Narigou, qui a un urgent besoin d’argent, effectue quelques piges pour un grand magazine national. On le retrouve en Ariège, sur les traces d’un des plus grands mathématiciens du XXe siècle qui a fui le monde pour y mourir en ermite.

De fil en aiguille, Clovis va s’intéresser au camp de Rieucros, en Lozère, où le matheux a séjourné avec sa mère. Un camp pour femmes et enfants, créé alors par Vichy. Clovis apprend que Valentine Bertignac y a également été incarcérée. Pour les besoins de son enquête, Clovis va se replonger dans ces années noires, la guerre que livra Goebbels à l’art dégénéré et le pillage des collections juives par Goering. Tout va s’accélérer lorsqu’il apprend l’assassinat sauvage des époux Bertignac au cours d’un bien curieux home-jacking.

Mon avis de lectrice :

Bien au-delà du fond qui est passionnant, c’est l’écriture talentueuse de Maurice Gouiran qui a fait mon bonheur et m’émerveille toujours de livre en livre. Ainsi, c’est avec un plaisir non dissimulé que l’on retrouve les histoires haletantes de Clovis Narigou au pays des cigales, sous le soleil de Marseille.

Il nous entraine à nouveau dans le monde très fermé de l’art pour résoudre une nouvelle énigme. Mêlant vie privée et enquêtes professionnelles, le récit de Maurice Gouiran est toujours aussi déroutant, subtil et accrocheur. Dans ce livre au titre provocateur : « Maudits soient les artistes », Maurice Gouiran nous happe par la justesse des descriptions, la profondeur des personnages et une trame narrative toujours aussi élaborée.

Il n’en reste pas moins que Marseille et les collines du Rove constituent encore et toujours un personnage à part entière de ce polar, en fil rouge de toute son oeuvre d’ailleurs. Même s’il nous fait voyager à travers le temps et à travers les pays et les paysages, le retour aux sources de sa bonne ville de Marseille reste une constante qu’on adore dans chacun de ses polars.
Les habitués des aventures de Clovis Narigou se délecteront de ce nouvel opus très réussi de part la densité de ce récit très documenté, et les nouveaux lecteurs n’auront de cesse de découvrir les romans précédents. Pour tout public, à lire sans attendre pour se donner des frissons tout en se cultivant. Merci Maurice, vous m’aurez une fois de plus régalée…

PDF24    Envoyer l'article en PDF   

A propos alissash

A lire aussi

Je fabrique mes baumes, gels, pommades…

Fabriquer ses propres produits de soins est alors un défi. Un véritable défi. Surtout parce ...

Lire les articles précédents :
Paris Rambouillet 2016 – Course de voitures anciennes

Dimanche 19 juin 2016, un rendez-vous à ne pas manquer : une course de voitures ...

Des cahiers d’activités pour les enfants aux éditions Larousse

Les éditions Larousse proposent différents cahiers d’activités, pour les jeunes enfants. France Net Infos s’est intéressé à ...

Les couleurs françaises à l’honneur sur le Tour de France

Dans un mois jour pour jour, puisque le Tour de France 2016 s'élancera le 2 juillet, ...

Fermer