Accueil / Culture / Littérature / BD / « Mondes Obliques » : Plongée Introspective !

« Mondes Obliques » : Plongée Introspective !

Chaque être humain possède au plus profond de lui des pensées sombres, de noirs desseins inassouvis ! Et Gilson Clarke plus que quiconque apparemment : il explore tout cela dans sa série « Réalités Obliques » et nous plonge à nouveau dans un univers introspectif grâce à un nouveau recueil d’histoires courtes : « Mondes Obliques » aux Éditions le Lombard paru le 19 aout de cette année !

©Le Lombard
©Le Lombard

Tandis que le tome 1, (dont nous vous parlions >ICI< ), nous trainait sur les sentiers « irréels » de mondes parallèles, à la manière d’une quatrième ou cinquième dimension, Gilson Clarke fait revêtir, à ce tome 2, un manteau plus terre à terre avec des historiettes plus « réalistes », méditatives, moins fantastiques que le précédent mais toujours aussi surprenantes !Il va encore plus loin dans la noirceur des personnages !

25 histoires découpées en 4 vignettes par pages, une bd au format carré, avec un marque page de soie comme à la vieille époque, des illustrations en bi-color, noir/blanc pour rester dans l’ambiance glauque et étouffante de chaque récit .
Une ombre revendicatrice, des personnages résignés, d’autres proches de maladies psychiatriques : paranoïa, claustrophobie, psychopathie, exploitation des pêchés capitaux et j’en passe !!!
Clarke sépare le fantastique du réel avec un soupçon d’horreur, sans hémoglobine sur les « murs » ; des protagonistes déchirés, « à bout de souffle », « à bout de vivre », qui n’hésite pas à reproduire le pire pour exister encore, sombrant dans une folie pure pour que l’espoir perdure !

Un voyage nous menant sur les chemins tortueux de l’esprit de l’auteur ! Une exploration de ce que l’on peut imaginer de plus vil et sombre à la manière d’une longue descente dans la folie !!
A la fin de la lecture, on se demande presque si Clarke Gibson est bien celui qui a crée « Mélusine », entre autres, cette gentille sorcière et ses « gags » notoires !! On sait que pour tout « blanc » trop brillant, il y a un « noir » bien sombre qui lui correspond : Clarke ne serait-il pas atteint de « Baudelair-itude » et de son spleen, ou n’a-t-il pas été contaminé par de la « Lovecraft-itude » ??… qu’il a adapté au mal être de notre époque ?! Il faudra lui poser la question !

Un extrait :

©Le Lombard
©Le Lombard
©Le Lombard
©Le Lombard
©Le Lombard
©Le Lombard
©Le Lombard
©Le Lombard

La lecture de son exercice de style, comportant de dures scènes, sera réservé aux grands ados et aux adultes !

« Mondes Obliques » aux Éditions Le Lombard, vous laisse le goût amer de la cruauté de la vie, et montre qu’il n’est pas si compliqué de glisser doucement dans une déraison évidente si on ne reste pas invulnérable au mal !!! Un air de déjà vu dans l’actualité du moment malheureusement !

 

fr.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Un goût de terre dans la bouche de Dominique Lin

Les Editions Elan Sud présentent un roman original sur l’errance d’un homme à la recherche ...

Lire les articles précédents :
La Fiction de France3 « Sources Vives » en tournage à la Bourboule

Une fiction " Sources Vives"  est en tournage du 1er au 28 Septembre 2016 à Lyon ...

Les familles de la ferme, une boite de jeu Flammarion

La collection des coffrets de jeux des éditions Flammarion s’agrandit avec cette dernière boite, parue ...

Semi marathon de Meaux : Un coup dur pour le sport

C'est un coup dur qui vient aujourd'hui secouer la ville de Meaux (77) et plus ...

Fermer