Accueil / Culture / Cinéma / « PATIENTS » Grand Corps Malade, Medhi Idir et l’équipe du film

« PATIENTS » Grand Corps Malade, Medhi Idir et l’équipe du film

Fabien Marsaud fête ses 20 ans, avec ses potes…Ils font la « teuf » comme beaucoup de jeunes, après un pari fou il plonge dans une piscine pas assez profonde pour sa taille, il heurte violemment le fond du bassin. Le verdict tombe : « Monsieur vous êtes paraplégique, il faut une rééducation et beaucoup de volonté… » Cette phrase résonne pour celui qui voyait la vie par le bleu clair de ses yeux de jeune homme.

patients_cinemed16
L’équipe du film « PATIENTS »

Le livre qui a illustré le film, inscrit le parcours de Fabien dans le dédale de l’hôpital et du centre de soins. Les premiers mots au présent forgent le caractère du personnage, la ligne conductrice de son combat pour sortir de cet état physique « Je sors tout juste de l’hôpital où j’étais en réanimation ces dernières semaines. On me conduit dans un centre de rééducation qui regroupe toute la crème du handicap bien lourd… » Cette phrase sortie du livre écrite par Grand Corps Malade pose les fondations de sa nouvelle vie !

A Montpellier durant l’avant dernier jour du Festival CINEMED fin octobre, Fabien me reprend quand je cite son prénom et son nom. Aujourd’hui l’artiste slameur de génie, doué dans les mots mis en avant dans les cours de Français au collège a en quelque sorte gommé un certain passé, et inscrit « Grand Corps Malade » dans une mouvance personnelle et généreuse de partage, lui le chahuteur est devenu Chanteur, Ecrivain et maintenant Réalisateur !

Ils sont là, le film vient d’être juste monté depuis la mi-octobre, l’équipe est fière derrière son porte étendard, Mehdi Idir (le réalisateur) a les yeux qui brillent au côté de « Grand Corps Malade » (le grand frère). Pablo Pauly s’applique à la conférence de presse, leur première pour « PATIENTS », Soufiane Guerrab n’a plus le crâne rasé vu dans « Adouna » (2010), il a laissé poussé ses cheveux libéré son jeu de comédien en fauteuil roulant, il a grandi dans sa tête ! Moussa Mansaly nous observe, nous les journalistes…Il puise notre regard pour détecter nos pensées, nos ressentis sur le film. A côté de lui la belle Nailia Harzoune n’est plus la farouche Nil vue dans le dernier film de Gatlif « Géronimo », elle semble pacifiée par son rôle de la secrète dans « PATIENTS »

pablo-pauly-soufiane-guerrab
Soufiane Guerrab & Pablo Pauly

Ce film relate en partie, le magnifique livre, comme lui Grand Corps Malade fait un certain usage de l’autodérision. La narration de ce long métrage ne rajoute rien dans la complaisance, « PATIENTS » ne triche pas, comme dans le bouquin il y a les clips de M6, les « déconnades » entre potes, les vannes entre « tétras ». Tout illustre la machinerie médicale, instaurée pour ceux qui n’ont pas d’autres moyens que d’attendre, d’être patients. Grand Corps Malade répond à une journaliste qui évoque la force du film « On a voulu être sincère, il n’y a pas de tricherie c’est que du vécu ! » C’est bon, sublime et c’est une réussite collégiale à ne pas louper lors de sa sortie nationale le 1 mars 2017 http://www.grandcorpsmalade.fr

Eric Fontaine

www.pdf24.org    Envoyer l'article en PDF   

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge).Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs.

A lire aussi

La Grand’Combe : La cité minière offre « Pasionaria » un live Flamenca !

L’ancien bassin minier de la Grand’Combe a fêté « La Sainte Barbe » patronne des mineurs. Cette ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
DoggyBags, le douzième volume, Samouraï

Trois histoires, trois tueries, dans ce douzième tome de DoggyBags, intitulé Samouraï, un numéro spécial ...

Je commence à lire avec Emilie, deux nouveaux ouvrages à découvrir !

La gomme volée et Le dessin tout raté sont les deux nouveaux petits albums, de ...

les 10 commandements 2016 le retour de la Comédie Musicale

Les 10 commandements 2016, le retour de la comédie musicale de tous les succès ! ...

Fermer