Accueil / Actu du web / Aki Kuroda au Musée Lapidaire d’Avignon

Aki Kuroda au Musée Lapidaire d’Avignon

Jusqu’au 29 septembre, l’artiste peintre expose ses dernières oeuvres au Musée Lapidaire d’Avignon…

Qui est Aki Kuroda ?

Aki Kuroda à Avignon

Rien à voir avec Haruhiko Kuroda, le 31ème gouverneur de la banque du Japon. Aki, lui est plutôt dans un voyage contemplatif, il nous délivre une peinture, un autre monde, un univers Freudien, peuplé de spectres et autres entités, tous venus nous délivrer de notre propre perception onirique de la société. L’artiste a commencé très jeune la peinture, grâce à la culture artistique d’un papa lecteur de la revue « Minotaure ». Performeur artistique initié par James Lee Byars, son apprentissage Parisien en Études d’histoire de l’art lui fît aimer Paris, et ses rencontres artistiques. La ville est son terrain de jeu, ses voyages et ses lectures complètent son sens aigu de l’observation de ses pairs. 1970, reste néanmoins l’année de ses expérimentations et performances artistiques, avec des installations éphémères souvent commentées. Exposé dans le monde entier, son art est apprécié des collectionneurs, sa côte grimpe, même s’il considère son travail comme une ode à la vie « Je suis un jeune homme dans l’âme, j’aime garder mon instinct juvénile » s’applique t’il à dire, lors de ses vernissages qui restent des évènements marquants. Avignon, fait partie de ces villes de province, qu’il aime arpenter, peut-être pour découvrir la personnalité des habitants, et surtout du patrimoine légué par la ville !.

L’exposition au Musée Lapidaire d’Avignon…

Landscape et Last Love par Aki Kuroda

C’est Yoyo Maeght, la Commissaire de l’exposition « To be or not to be » qui a pris la place de la curatrice, en mêlant la disposition des oeuvres, au regard des élèves en École Supérieur d’Avignon. Un parcours certes initiatique en résonance avec la richesse du patrimoine historique, mais singulièrement « mis en scène » par ces étudiants qui ont mis leur grain de sel, par des touches personnelles autour de l’oeuvre de Aki Kuroda. En premier abord, l’habillage artistique se résolve par des supports blancs sur certains tableaux, mais aussi par une disposition en hauteur, permettant un rayonnement de la peinture, entourant l’ogive du musée.

L’artiste a promis de revenir au Musée Lapidaire, pour s’entretenir avec le public sur les mois d’exposition, à l’heure actuelle il poursuit son itinéraire artistique, avec une vision de l’art très précise http://www.cosmogarden.com

La gratuité du Musée pour tous, une initiative à la hauteur des enjeux culturels, voulus par Cécile Helle la Maire d’Avignon qui poursuit une ambitieuse volonté d’offrir à toutes et tous un horizon pluridisciplinaire, dans le domaine de l’art en général http://www.musee-lapidaire.org

Durant ce tour d’horizon, clôturé par « Bouvet Ladubay », la marque de mousseux a servi aux convives un excellent cru 2016 de Saumur Blanc, Emmanuel Guerin le Chargé du Tourisme d’Affaires et Évènementiel nous a convaincu que le vin se marie très bien avec l’art, de quoi faire saliver nos papilles ! http://www.bouvet-ladubay.fr

Eric Fontaine

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

Tous les enfants ont des droits – un livret édité par Bayard Jeunesse

Aujourd’hui j’éprouve une grande émotion a écrire cette chronique, car ce n’est pas une chronique ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Des parfums à la violette
Des parfums à la violette pour la fête des Mères !

Pour célébrer le printemps et la fête des Mères par la même occasion, pourquoi ne ...

Elthon John
Festival de Cannes J3 : Elton John sur la Croisette

Elton John a créé l'événement mercredi soir. Il a monté les marches avec toute l'équipe ...

Festival de Cannes J2 : Les Misérables de Ladj Ly, première claque de la compétition

Hier soir avait lieu la projection du premier film français en compétition et le moins ...

Fermer