Accueil / Culture / Avignon Off 2018, bilan et coups de coeur de cette édition

Avignon Off 2018, bilan et coups de coeur de cette édition

Les comédiennes et comédiens de j’ai pas l’temps j’suis pas comme eux

Si la 72ème édition, s’est clôturée le 29 juillet, depuis le week-end dernier, les camions des productions ont vidé les théâtres, ce lundi 6 août la place Pie d’Avignon avec l’affichage de 38° était bien vide !. Un bon moyen sous les platanes, d’évoquer le bilan et nos coups de coeur de cette édition « Avignon Off 2018 ».

Certes, les 47 spectacles du « in » offrent aussi l’alternative aux visiteurs, de flirter avec les 133 scènes du off et de ses 1538 propositions théâtrales. Pour Pierre Beffeyte, Président d’AF&C (les organisateurs du OFF), celui-ci se félicite d’une année proche du record historique de 2017. 59 128 cartes d’abonnements ont été vendues, contre 63133 l’an dernier. La billeterie « Ticket’Off » a bien fonctionné (+ 13 000 billets), avec un total de 46 015 places vendues, sachant que les théâtres vendent l’essentiel des places, sur 3 semaines le chiffre du million de billets vendus était annoncé (source non vérifiée). Un bon point est à préciser, le Off attire de plus en plus des compagnies étrangères (Belgique, Suisse, Italie, Allemagne, Espagne…), d’après les organisateurs ça serait 10% des spectacles, sur les 168 représentés à Avignon.

Côté finance, le bureau du OFF affiche un bilan positif « Nous avons permis à 204 artistes et 70 structures d’obtenir une aide financière, le budget global alloué étant de 192 000 euros, bien répartis ! », précise le patron du Off.

Jacqueline Genou Off Avignon

Alors que l’on peut dire que l’édition 2018 a été un succès en terme de fréquentation, malgré les grèves et les matchs de foot, depuis 2014, on assiste à une envolée des prix de location des salles de théâtre, certains y laissent des plumes…« Aujourd’hui un théâtre de 2 salles (140 places chacune), peut programmer une vingtaine de compagnie, la demande étant forte, on a une douzaine de minutes maximum pour sortir nos décors du plateau et chevaucher avec l’autre compagnie, pour le changement de spectacle, conséquence on stresse en début de séance ! », expliquait Sandrine en sortie de représentation, un soir autour d’un verre de l’amitié.

Autre son de cloche, le coût élevé pour une compagnie à Avignon…

« Nous avons du payer 13 500 euros pour la location de la salle, pour notre spectacle de 22 h 30, tu rajoutes les frais de séjour pour les 6 intermittents que nous sommes, le budget pour la bouffe et les déplacements, tu arrives à un total qui frôle les 32 000 euros, tu rajoutes 5 000 euros pour la location du fourgon, l’autoroute de la Suisse, et au final en ce début du mois d’août, nos comptes sont sur le rouge avec 8 000 euros de découvert ! », avertissait arnaud qui précise au passage : « On revient l’an prochain ! »

Bon en général, les râleurs précisent que l’expérience d’Avignon forge l’unité autour de la Compagnie, « il faut miser sur le « tractage », racoler le public dans les rues dès 9h 30, s’abstenir de faire la bringue, et de se tenir aux horaires de repos, un peu comme un grand sportif », explique jean qui a fait son 12ème Avignon ! 

Jamel Khada seul en scène Avignon Off

Une question qui revient souvent, dans la bouche des protagonistes d’Avignon, c’est le sujet des programmateurs. Ils sont nombreux et en moyenne visualisent entre 6 et 8 spectacles par jour sur une semaine en général. Bref, si le temps qu’ils passent à chercher un spectacle, n’est pas forcément en adéquation avec le budget pour 3 ou 4 choix qu’ils feront, pour une collectivité (exemple, une ville de 140 000 habitants). Alors oui, souvent les compagnies maintiennent qu’elles ont vu une vingtaine de « chercheurs de représentations », mais là encore, les chiffres divergent, et beaucoup de troupes ne voient pas ces acheteurs de scènes théâtrales !

Avignon en ce mois d’Août et 38 degrés

Si à la rédaction de France Net Infos, nous avons reçu environ 300 invitations, c’est au final une vingtaine de spectacles que nous avons couvert, Alice Masson , notre rédactrice, venant de Marseille et moi-même résidant à Nîmes, c’était plus facile de faire des allers-retours, pour répondre aux offres de ce festival, qui reste le plus grand évènement du théâtre dans le monde…Nos coups de coeur sont dans nos articles et en vidéos, même si on a privilégié l’humour, la musique, l’histoire du monde, chaque spectacle vu reste notre préférence, le choix étant là.

Eric Fontaine

A propos eric Fontaine

Après des études de commerce (EDC) et de journalisme (Studio Ecole de France) j'ai commencé ma carrière comme Responsable de la Communication (FUN RADIO MONTPELLIER) et ensuite dans la publicité visuelle (Avenir Affichage) et imprimeries...Depuis 2007, je consacre une partie à la réalisation de reportages (videos, court-métrages, interviews) pour le web (Blogs, Youtube, Dailymotion) et France Net Infos !.Depuis 2014 j'ai couvert les événements cinématographiques du Cap Spartel Film Festival à Tanger (Maroc).Depuis 2010 j'effectue des modules Web sur le Festival International du Film de Marrakech (Tapis Rouge) et sur "Cinémed" le festival de Montpellier.Concepteur de clips je réalise des "snapshots" pour les auteurs compositeurs, et des captations pour le théâtre (déplacement en France et à l'étranger).

A lire aussi

franck-ferrand-palais-vivienne

Franck Ferrand – 5 rv pour 5 causeries exceptionnelles !

Franck Ferrand vous donne rendez-vous pour cinq causeries intimistes sur l’histoire de cinq grandes figures féminines ...