Comment se débarrasser des blaireaux dans votre jardin

Les dommages causés par le blaireau peuvent être ennuyeux et pénibles visuellement, mais provoquent rarement des effets permanents. Leur comportement est habituel et saisonnier et généralement les blaireaux dans le jardin ne sont pas un problème en hiver et en automne. Si les dommages causés par les blaireaux sont suffisamment importants, vous sentez que vous devez prendre des mesures pour vous débarrasser des blaireaux et minimiser leur destruction par les fouilles.

Badger near its burrow in the forest

Dommages causés par le blaireau dans le jardin 

Les blaireaux sont très répandus en Amérique du Nord et dans les pays européens. Il s’agit d’une espèce protégée au Royaume-Uni, mais les lois sont plus souples aux États-Unis. Les blaireaux de jardin ont tendance à creuser les pelouses pour trouver des insectes et, parfois, les plates-bandes pour manger les bulbes ou les potagers lorsque les autres aliments sont rares. Comme ces animaux sont des créatures à habitudes, il peut être très difficile de les contrôler. Pour éloigner les blaireaux, il peut être nécessaire de mettre en place une clôture spéciale, de cesser de nourrir les autres animaux et de lutter naturellement contre les insectes.

Les blaireaux construisent des terriers, qui sont des terriers complexes où ils vivent et élèvent leurs petits. Ils le font rarement en contact étroit avec les humains mais, parfois, une famille de blaireaux peut s’installer dans un jardin familial. Les effets les plus courants des blaireaux dans le paysage sont des sections d’herbe déterrées. Les animaux recherchent simplement les larves, leur nourriture préférée, et grattent le gazon avec leurs lourdes griffes.

Dans les pelouses saines, ces dégâts ne sont pas permanents et le gazon se reconstitue avec le temps. Le creusage se fait généralement au printemps, en présence des larves. Les blaireaux sont des animaux très déterminés et peuvent endommager les clôtures et les barrières dans leur quête de nourriture. Ils marquent également leur territoire en creusant des “latrines”, des tranchées marquées par de l’urine et des excréments pour décourager les autres blaireaux et animaux.

Comment se débarrasser des blaireaux 

La lutte contre les blaireaux dans les jardins peut être difficile. Nombreux sont ceux qui recommandent des clôtures métalliques profondément enfoncées qui empêchent l’animal de creuser en dessous. Les clôtures électriques sont également une autre option, mais elles peuvent être coûteuses et nuire aux animaux domestiques et aux autres animaux sauvages. Les blaireaux nuisibles qui envahissent votre composteur de cuisine ou votre poubelle sont faciles à contrôler en fixant les couvercles à l’aide de cordons élastiques. Si vous nourrissez des oiseaux ou d’autres animaux, en particulier avec des noix ou des fruits, suspendez cette activité pour réduire l’attrait des blaireaux.

Il peut être difficile de dissuader les blaireaux de s’approcher du potager ou du verger. L’animal est omnivore et se nourrit non seulement d’insectes et de larves, mais aussi de nombreux types de végétation et de fruits ainsi que de petits vertébrés. Les méthodes traditionnelles de dissuasion des blaireaux comprenaient des chiffons imbibés de kérosène ou d’un autre combustible, mais ceux-ci peuvent contaminer le sol et sont désormais des méthodes interdites dans de nombreuses régions.

Comme il s’agit d’un animal très déterminé, avec des habitudes bien établies et une grande ténacité, les repousser de votre jardin peut être un défi. Il n’est pas recommandé d’éliminer les insectes par l’utilisation d’insecticides ou de larvicides, car ce ne sont pas les seuls aliments que l’animal recherche et une telle utilisation peut en fait tuer les insectes utiles.

Pour éviter de creuser dans les pelouses où ils se nourrissent habituellement, appliquez un grillage métallique sur la zone au printemps, lorsque l’activité de creusement est la plus intense. Les méthodes non toxiques, telles que les dispositifs de dissuasion du bruit et les dispositifs sonores, ont un contrôle limité car les animaux s’habituent à ces sensations gênantes. L’huile d’Olbas et la citronnelle peuvent dissuader les animaux dans une certaine mesure, mais doivent être appliquées fréquemment, car l’odeur diminue avec le temps et sous la pluie.

Dans l’ensemble, les blaireaux ajoutent un élément de nature sauvage à votre paysage et peuvent être considérés comme des animaux éducatifs et agréables à connaître et à observer. Tenir les blaireaux à l’écart avec des poisons toxiques et des appareils électriques peut nuire à l’écosystème de votre jardin à long terme et est généralement une méthode de dernier recours. Les dégâts étant de courte durée et saisonniers, l’animal quittera bientôt votre jardin et il n’est pas nécessaire de le contrôler à long terme.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

brasserie-vézelay-coffret-2bieres-verre-noel

Brasserie de Vézelay – Un Noël riche en saveurs

La bière s’invite à Noël, avec la brasserie de Vézelay, jeune marque française, qui présente, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com