Accueil / Culture / Devil Inside : Ne libérez pas le monstre !

Devil Inside : Ne libérez pas le monstre !

Une des nouveautés chez Komikku Éditions  en ce mois de Mai est : « Devil Inside ». Scénarisé et illustré par Ryô OGAWA et Satoshi ÔBE, deux petits nouveaux de l’univers manga !!

Ce shonen, mi horreur/mi fantastique nous entraine à la poursuite d’un sérial killer au Modus Operandi bien particulier. Il vous faudra plonger dans les méandres de l’esprit de plusieurs personnages pour comprendre ses motivations !

Paru le 16 Mai 18, ce premier tome n’est pas a mettre dans toutes les mains : sang/violence/ manipulations sont au rendez vous ! PE-BD-I +16 !

Devil Inside © 2015 Makoto Ogawa / KODANSHA © Komikku
  • Le décor :

« Une pluie torrentielle s’abattait sur la terre … Cette nuit là, quand l’histoire a commencé … Le tonnerre fracassait les cieux … Un monstre naissait … Dans un déluge de flammes »

Dans une rue la nuit, le sérial-killer qui sévissait sur la ville, est appréhendé par la police. Son identité a été mise à jour par un jeune étudiant en médecine, Jun Kurohoshi, ce qui lui vaut d’être assailli par une multitude de fans féminines sur le campus, le jour qui suit l’arrestation.

Il réussi de justesse à échapper à cette marée humaine, grâce un nuage de corbeaux qui s’abat mystérieusement sur les jeunes filles.

Jun vit dans le grand manoir ancien, à l’écart de la ville, que lui ont laissé son père et sa mère, à leur mort. Avec sa batterie de servants/servantes, il n’est pas prêt de se sentir seul. Et tant mieux, car il présente apparemment une personnalité trouble qui intimide quelquefois l’intendante de la maison. Heureusement, une des servantes, Kanae,  orpheline adoptée par les parents de Jun, est devenue une sorte d’âme sœur, avec qui il aime partager des parties de jeux-vidéos.

Devil Inside (extrait)© 2015 Makoto Ogawa / KODANSHA © Komikku

Si Jun a des comportements étranges parfois, en sa compagnie, tout s’efface comme par magie. Comme si Kanae avait un don pour le maitriser et prendre soin de lui.

Mais, une semaine après ses exploits, la police lui annonce que le sérial-killer qu’il a fait mettre derrière les barreaux, s’est volatilisé !!

Après cela, ce sera le début d’une descente aux enfers vertigineuse !

  • Le point sur le manga :

Les deux auteurs, Ryô OGAWA et Satoshi ÔBE, nous animent d’une sensation d’angoisse tout au long de la lecture. On ne sait jamais à quelle « sauce » on va être mangé !! Le scénario est basé sur une intrigue meurtrière mais bascule vite dans le surnaturel, avec l’immersion du lecteur dans plusieurs cerveaux à la personnalité « fragmentée ».

Devil Inside (planche) © 2015 Makoto Ogawa / KODANSHA © Komikku

La dynamique de lecture repose sur cette « plongée » dans des esprits plus ou moins brillants, ayant développés leurs propres  « démons intérieurs ». Si on peut nommer cela de la sorte ! Les auteurs jouent de la fascination sur les foules, qu’exercent les sérials killers ! Elle soulève toujours, plusieurs questions sur cette espèce de  « déchéance », et/ou de « noyade » dans la folie.

Ici, en plus, histoire de compliquer un peu la chose,  les personnages ont des « pouvoirs psychiques » surnaturels et/ou des sens hypers développés. Comme par exemple, le contrôle du cerveau d’autrui en créant des illusions, la capacité de définir une action avant qu’elle ne se produise …

Cela dit, on en oublie complètement le chara-design assez simpliste, pour se concentrer sur le danger permanent qui peut surgir de n’importe quel endroit !!! Un scénario bien maitrisé avec des flash-backs sur les mystères de l’ascendance de certains des personnages et leurs différentes capacités !

  • En conclusion ,

Avec « Devil Inside » aux Éditions Komikku, vous aurez  un bon shonen « thriller/horror like » bien sanglant et terrifiant entre les mains ! Céderez-vous à la bête qui sommeille au fond des personnages, par vengeance, par amour ???!!! Où arriverez-vous à la dominer ?!!

Sur ce, France Net infos vous souhaite une bonne nuit !!!! (Je viens d’achever la lecture de ce premier tome avant la nuit et j’ai encore certaines images terrifiantes imprimées sur la rétine !!! Bon courage !! )

A propos stef emma

Rat de laboratoire, BDphile, et couteau en second sur Le bon goût des choses ( végétarien, végétalien)

A lire aussi

Luc Langevin « Maintenant Demain » au Casino de Paris

Luc Langevin – L’illusioniste revient au Casino de Paris pour nous présenter son nouveau spectacle ...

Lire les articles précédents :
Glass museum - Wu
Glass Museum, Deux qui font la bonne paire avec Wu

Glass Museum est une découverte venue de Belgique. Ce duo batterie-piano déboule avec Deux, un ...

Clôture du 71e Festival de Cannes

Voilà, la 71e édition du Festival de Cannes s'est terminée samedi soir. Après douze jours ...

Nîmes : Pamela Anderson lutte pour le déclin de la corrida

Ce samedi 19 mai, l'actrice Internationale Pamela Anderson a apporté à la mairie de Nîmes, ...

Fermer