Federer signe son retour

On l’a cru définitivement perdu après deux opérations sur le genou droit, entachées d’un âge avancé et d’une crise sanitaire mondiale l’empêchant dans un temps, de revenir sur les courts. C’était sans compter sur l’abnégation et le souvenir que Roger Federer n’est pas un joueur comme les autres.

 

Considéré à juste titre comme le plus grand de l’histoire, le suisse a soigné son retour, après 404 jours sans disputer le moindre match. Au plus grand plaisir des amateurs des sites de paris sportifs, le joueur de 39 ans est de retour sur le circuit ATP.

Une dernière rencontre de haut vol

Les plus grands fans de tennis et de l’helvète précisément, s’en souviennent encore. La dernière fois que Federer avait foulé un court de tennis, c’était à Melbourne, pour la demi-finale de l’Open d’Australie 2020, premier Grand Chelem du nom. Avant une période totalement bouleversée, lorsque les travées étaient pleines et que les bises étaient claquées au rythme des joues qui se tendaient.

Le 30 janvier 2020 marquait donc la fin de la saison de Federer après une défaite nette et en trois sets face à son rival Djokovic.

“Roger Federer” by CGTN is licensed under CC BY 3.0

Une période compliquée

Opéré du genou droit en février à la suite de l’Open d’Australie, il déclara en juin la fin de sa saison, dans le but de se remettre pleinement de cette opération. Malheureusement, une seconde opération, certes minimes puisqu’il s’agissait d’une arthroscopie (en novembre), ne lui permettra pas d’effectuer son retour mi-janvier en Australie.

C’est ainsi qu’il fallut plus d’un an au « roi » pour retrouver les courts en match officiel.

Un retour aux affaires victorieux

Tête de série numéro 2, Federer était exempté de premier tour et affrontait donc Dan Evans, le britannique tombeur de Chardy au tour précédent. Malgré plusieurs fautes directes prévues tant elles semblaient inévitables en l’absence de temps de jeu, Federer retrouvait la grâce qui est la sienne sur les courts de la planète entière.

Avec un passing de revers exceptionnel, il glanait la première manche au tie-break avant de perdre la seconde. La troisième était remportée sur la fin, 7-5.

Un combat physique face au 28e mondial qui laissera des séquelles. Des jambes lourdes, une raideur au niveau du dos, sans absence de logique au vue des conditions et de la surface très rigide à Doha.

Le lendemain et malgré le gain de la première manche, il tombera face au géorgien Basilashvili (3-6/6-1/7-5). Manquant cruellement de peps dans ses déplacements, Federer quittait le tournoi avec toutefois quelques certitudes emmagasinées.

Il était difficile de juger l’état de forme et le niveau de jeu de Federer avant son entrée dans le tournoi. Le consultant de BeIn Sports, Fabrice Santoro, l’avait d’ailleurs parfaitement résumé : « Il n’est inconcevable qu’il perde son premier match mais il est concevable qu’il gagne le tournoi. »

Toujours est-il que cette victoire comptera pour la confiance de l’ancien numéro un mondial dans les semaines à venir.

“Roger Federer” by Mike Hutchings is licensed under CC BY 3.0

Reprise en douceur

Federer a profité des minutes suivants sa défaite face à Basilashvili, pour annoncer, lors de la traditionnelle conférence de presse, qu’il ne prendrait pas part au tournoi de Dubaï comme il en avait été un temps, question.

Si les douleurs physiques n’existent presque plus, les courbatures et la fatigue de son corps se sont faites sentir après sa victoire au premier tour de Doha.

Le suisse dira lui-même qu’il avait peur de se lever au lendemain de cette victoire. Il est fort logique de se dire que rien ne remplace la vraie intensité des matches disputés sur le circuit et qu’à près de 40 ans, il semble normal que la machine mette plus de temps qu’à l’accoutumée à se remettre en marche.

L’objectif reste pour Federer, une présence en pleine forme l’été prochain, sur le gazon de Wimbledon. Maître incontesté des lieux, il voudra y retrouver le succès et chasser les démons d’une finale monumentale perdue en 2019, face à Djokovic, encore et toujours.

Avec plusieurs balles de match glanées, Federer n’avait pas réussi à conclure ce dernier point pour finalement s’incliner 13-12 au dernier set, après quasiment 5 heures de jeu.

Le compte à rebours en direction de Wimbledon s’est donc lancé dans la chaleur aride de Doha.

A propos redaction

La rédaction suit les tendances du moment dans le domaine d’actualité. elle vous propose de suivre l'actualité mais aussi des chroniques de livres, cinématographiques , de suivre l'actualité de vos loisirs ( parc , spectacles , sorties ) et de vous proposer des infos fraiches par nos journalistes présents dans toutes la France qui peuvent couvrir ainsi de plus près les informations , nous proposons aussi des dossiers thématiques en fonction de l'actualité et des podcasts audio et vidéos .

A lire aussi

Quel est le meilleur site pour parier sur la moto GP ?

Trouver le meilleur site de pari en ligne pour la moto GP n’est pas facile …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Lire les articles précédents :
lancelot-header-stef-emma
Lancelot : La pierre de mémoire – Rue de Sèvres BD 

Lancelot, une BD jeunesse présentée en one shot aux Éditions Rue de Sèvres.  La pierre …

comme-par-hasard-vents-d-ouest
Comme par hasard, une bande dessinée de Cyril Bonin

Comme par hasard est une bande dessinée de Cyril Bonin, parue aux éditions Vents d’ouest, …

Jonas Lily Arcoeur
Jonas, de Lily Arcoeur, engagé et émouvant

Lily Arcoeur écrit depuis longtemps. Mais Jonas est son premier roman publié, et c'est un …

Fermer