« From Out Of Nowhere »: le nouveau Jeff Lynne’s ELO explose les frontières de la pop orchestral !

En formant ELO (Electric Light Orchestra) en 1971, Jeff Lynne avait pour objectif de créer des chansons rock et pop modernes en y intégrant des instruments classiques violoncelle, violons à des sons expérimentaux. Près d’un demi siècle plus tard, l’aventure continue avec un résultat toujours aussi éclatant.

Pour ceux qui ne le savent pas, Jeff Lynne fût le génie créatif derrière ELO, groupe britannique qui a vendu plus de 50 millions d’albums dans le monde, eu plus de 20 Top 40 hits aux États-Unis au Royaume-Uni et qui reçu d’innombrables prix et distinctions.

Et comme pour les précédents opus, ce « From Out Of Nowhere », non pas sorti de nulle part comme l’annonce le titre mais bien de la cuisine intérieure du compositeur, devrait vite trouver sa place dans la discothèque des fans.

Auteur-compositeur et arrangeur pour les autres (Paul McCartney, George Harrison, Ringo Starr, Tom Petty, Dave Edmunds, Roy Orbison, Ry Cooder, Joe Walsh des Eagles) Jeff Lynne se révèle être aussi un chanteur singulier avec cette voix haut perchée, identifiable entre mille et doublé d’un guitariste émérite. On retrouve ici la large palette de sons qui sont la marque de fabrique d’ELO, l’ADN de cette pop millésimée 70’s, ce son pop synthétique patiné et bien sûr ces mélodies pop réglées au millimètre dans la formule “couplet-pont-refrain”. Des mélodies qui vous pénètrent le cerveau pour ne plus jamais en ressortir. Comme pour ces productions précédentes, cet album a un pied dans la pop 70’s et l’autre dans le rock’n’roll futuriste, avec ces voix en canon, ces symphonies de cordes en cascades, ces guitares électriques rehaussées de synthétiseurs gorgés d’effets spéciaux d’un autre temps. Enregistré au Bungalow Palace, la maison studio de Jeff Lynne située à LA en Californie en compagnie Jeff Lynne a joué de tous les instruments : chant, guitare, batterie, basse, claviers, vibraphone et certains backing vocals. Si la liste est trop longue pour mentionner tous les joyaux musicaux que l’on peut découvrir ici citons tout de même ce « From Out Of Nowhere » qui ouvre l’album dans la lignée d’un Paul Mc Cartney, ces mélodies intemporelles que sont « Losing You » et « Help Yourself » qui rappellent un certain George Harrison, ce « All My Love » et ce « Down Came The Rain » emprunts de nostalgie, sans oublié le très rock’n’roll “One More Time” ou ce « Time Of Our Life » que n’aurait pas renié Roy Orbison. A noter également deux magnifiques ballades « Goin’ Out On Me » et « Songbird » qui pourraient avoir été composées dans autre espace temps que le notre.

Si vous êtes un inconditionnel d’ELO et de Jeff Lynne, ajoutez cet album à votre collection, vous ne le regretterez pas.

Jean-Christophe Mary

Jeff Lynne’s ELO « From Out Of Nowhere » (Columbia)

01 From Out Of Nowhere
02 Help Yourself
03 All My Love
04 Down Came The Rain
05 Losing You
06 One More Time
07 Sci-Fi Woman
08 Goin’ Out On Me
09 Time Of Our Life
10 Songbird

A propos jean-christophe.mary

A lire aussi

Rufus Wainwright : Unfollow the Rules un album de haute couture !

Une voix qui monte haut dans les aiguës, des influences qui vont de Cole Porter …

Un commentaire

  1. This will be something nice to add to my collection. I especially love a rich blend of instrumentals.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Read previous post:
Claude Dussez Quentin Mouron - Favre
Lost : photographies de l’oubli américain

Si vous avez déjà voyagé dans l'Ouest américain, alors vous connaissez ces longues plaines arides …

Les-Comptines-de-la-Tour-Eiffel-nathan
Trois nouveaux romans pour la collection Premières lectures

La collection Premières lectures, des éditions Nathan, se complète avec trois nouveaux petits romans pour …

Vous n’aurez pas ma haine au Toursky de Marseille, retours de scène

Le chaleureux Théâtre Toursky de Marseille présentait un magnifique "seul en scène" poignant, brûlant et …

Close