Accueil / Culture / Littérature / BD / Green Valley, un conte médiéval futuriste !

Green Valley, un conte médiéval futuriste !

Green Valley est une surprenante bande dessinée, parue aux éditions Delcourt, en septembre 2018. Un comics de Max Landis et Giuseppe Camuncoli, qui offre un récit original, entre conte médiéval et épopée futuriste, avec un brin de fantastique !

green-valley-comics-delcourtSur la plaine, deux chevaliers en armure et sur leurs chevaux discutent. L’un dit à l’autre qu’il semble de mauvaise humeur. Il explique alors qu’Amalia cuisinait un cochon, et qu’il aurait aimé le déguster avec elle en rentrant, au lieu d’aller un banquet royal… Un peu plus loin, un troisième homme annonce qu’il aperçoit au moins quatre cents hommes. Gulliver tient juste à informer ses camarades ! Les deux autres chevaliers continuent de se charrier, avant qu’un barbare imposant ne vienne leur faire face. Il exige le silence, car il est le seigneur barbare, Brutus Gargus de Pendergast. Les deux chevaliers de Kélodie se présentent à leur tour, mais Brutus s’impose toujours et affirme que les chevaliers de Kélodie n’existent pas, ils ne sont qu’un mythe… Puis il continue par crier qu’il détruira, avec ces quatre cents hommes, leur peuple et leur royaume.

green-valley-comics-delcourt-extraitEnfin de remettre le seigneur barbare à sa place, les chevaliers de Kélodie, vont l’humilier et lui arracher une oreille. Ils reviennent au royaume triomphant, une fois de plus, avec une menace de guerre qui semble bien loin maintenant. Mais le soir même, après la fête, les barbares attaquent par surprise, détruisant et massacrant tout sur leur passage, devant les chevaliers démunis… Une année plus tard, alors qu’ils ne sont plus rien, que des ombres errantes, un jeune garçon vient vers eux, pour leur demander de l’aide. Un mage terrifiant et des dragons menacent un village… Le récit est épique, pour cette aventure incroyable, où les chevaliers vont devoir trouver le courage, après la disgrâce, d’affronter un sorcier malfaisant, des dragons terribles et une magie fatale ! La bande dessinée est découpée en plusieurs chapitres judicieux, apportant une dynamique et permettant un découpage efficace. Le mélange des genres est superbe, entrechoquant le conte médiéval et le futur, pour apporter une histoire incroyable, pleine de rebondissements, qui tient parfaitement la route. Le dessin est plaisant, vif et aguerri, avec de belles planches épiques à découvrir, pour cette épopée étrange et prodigieuse.

Green Valley est une belle découverte, une bande dessinée qui présente un conte médiéval d’un genre nouveau, entremêlant le genre futuriste, pour une épopée incroyable, où la réalité est tenaillée, tout comme ces héros perdus…

A propos celine.durindel

A lire aussi

L’Almanach de la sorcière : le grimoire secret des sorcières pour tous les jours de l’année

N’est pas sorcière qui veut ! Préparez vous à entrer dans le monde secret des ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
saloon-cirque-eloize-paris-slider
Saloon par le Cirque Eloize au 13ème Art – Paris

SALOON - Après RAIN, iD et CIRKOPOLIS, le Cirque Éloize est de retour à Paris pour ...

peter-bence-casino-paris-2018
Peter Bence – Le pianiste le plus rapide du monde en concert

Peter Bence en concert les 19 et 20 novembre prochains sur la scène du Casino ...

Sans famille, le célèbre roman adapté pour les jeunes lecteurs

C’est aux éditions Flammarion, que l’on retrouve, peu avant la sortie du film, Rémi sans ...

Fermer