Accueil / Culture / Hommage à Jean d’Ormesson au Festival du livre de la Buzine

Hommage à Jean d’Ormesson au Festival du livre de la Buzine

L’esprit malicieux et irrésistible de Jean d’Ormesson flottait chaleureusement dans l’air de la magnifique salle de cinéma du Château de la Buzine à Marseille à l’occasion de l’hommage qui lui était rendu ce samedi 8 décembre 2018 pendant leur premier Festival du livre.

Hommage à Jean d’Ormesson

En présence de belles personnes qui œuvrent pour la promotion du livre comme Laurence Guglielmo de l’association Parlez-moi d’un livre, le commissaire du Festival François David, Valérie Fedele la charmante directrice de la Buzine, le journaliste et écrivain Franz-Olivier Giesbert et la merveilleuse éditrice et fille de Jean d’Ormesson Héloïse d’Ormesson, l’ambiance était à l’émotion !

Une salle comble était venue célébrer l’écrivain et son oeuvre pour cet hommage tour à tour poignant et drôle pour les un an et un jour de sa disparition. En formidable ambassadeur de la littérature française, Jean d’Ormesson donnait le goût de lire et d’écrire. Dans ce lieu magique du Château de la Buzine à Marseille, mêlant cinéma, musique, lecture, François David rappelle que cet hommage était comme une évidence.

Un hosanna sans fin

Avec beaucoup d’humour, Héloïse d’Ormesson explique que son père aurait adoré ce lieu chargé d’histoire. D’après elle, les gens ne disparaissent pas à leur mort, au contraire, ils sont encore plus présents puisqu’ils restent gravés dans nos coeurs. Dans le cas de Jean d’Ormesson, force est de constater qu’en laissant derrière lui une prolifique et talentueuse oeuvre, c’est une chance pour ses proches qui entendent sa voix à chaque fois qu’ils ouvrent un de ses livres.

Franz-Olivier Giesbert enchaîne en dévoilant un « secret » concernant son ami Jean d’Ormesson qui incarnait d’après lui l’esprit français avec son regard cultivé et souriant sur la vie. Le journaliste nous confie que le véritable Jean d’O comme il l’appelle n’est pas ce personnage lisse qu’il voulait bien montrer. Il suffisait de voir l’état « bordélique » de son bureau pour s’en rendre compte. Car derrière cette image policée, se cachait une espèce de remue-ménage de philosophe, un philosophe du bonheur.

Livres de Jean d’Ormesson

En laissant une oeuvre polymorphe axée sur l’urgence de vivre et sur une certaine idée du bonheur, Jean d’Ormesson était un incroyable titreur. Sa vie entière peut d’ailleurs se résumer à ses titres de livres, son titre préféré restant : « C’était bien »

Dédicace d’un Hosanna sans fin par Héloïse d’Ormesson

Effectivement, toute l’oeuvre de Jean d’Ormesson restera gravée dans le temps comme celle d’un des phénomènes de la littérature française, avec en prime ce sourire espiègle et éclatant dont il n’était jamais avare. Oui cher Jean d’Ormesson, on vous le confirme, c’était bien, extrêmement bien !

Retrouvez ici ma chronique sur le livre posthume de Jean d’Ormesson : Un hosanna sans fin.
Le premier Festival du livre de la Buzine à Marseille est organisé par l’association Parlez-moi d’un livre en partenariat avec l’excellente librairie Prado-Paradis. Pour découvrir les prochains événements de l’association, cliquez ici.

A propos alissash

A lire aussi

Le Château de Vincennes ouvre ses portes aux Enchanteurs de Noël

Les Enchanteurs de Noël 2019 – Que la fête soit merveilleuse, les animations enchanteresses et le ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Qu’est-ce qu’un compte démo Forex et CFD

Le trading en ligne a convaincu de plus en plus d’amateurs autour du monde depuis ...

J’aime tout ce qui me rappelle que je ne suis pas seule à souffrir sur cette terre

J’aime tout ce qui me rappelle que je ne suis pas seule à souffrir sur ...

Mon cahier d’activités – Mes super licornes

Mes super licornes est un cahier d’activités de Steffie Brocoli, paru aux éditions Larousse, en ...

Fermer