Accueil / Culture / Littérature / BD / Mon homme (presque) parfait

Mon homme (presque) parfait

Mon homme (presque) parfait est une bande dessinée de Bernard Jeanjean et Stéphane Louis, parue aux éditions Grand Angle, en février 2018, qui présente une histoire d’amour chaotique, entre manipulation et recherche de soi, afin de trouver sa place au sein du couple. 

mon-homme-presque-parfait-grand-angleUn homme est le narrateur de son histoire, il est sur le point de confier un secret, car il l’espère, le lecteur ne le jugera pas. Il explique que souvent, dans la vie, il n’y a pas de hasard. Le jour qu’il est sur le point de décrire est particulièrement vrai, confirme ce proverbe. Sur une patinoire couverte, une jeune femme écoute de la musique, avec son casque, tout en faisant de belles pirouettes. Elle glisse aisément sur la glace, elle semble voler, elle est élégante. Un homme la regarde, il fait ses premiers pas sur la glace, il est hésitant, mal à l’aise, il ne sait pas patiner. Il est bousculé par la belle patineuse et tombe à terre. La jeune femme s’excuse et tend sa main pour aider l’homme tombé à se relever. Il grogne, gros de, il a plutôt l’air maladroit et peu aimable. Pour se faire pardonner, la jeune femme l’invité à boire un verre, pour vérifier aussi que tout va bien. Les deux personnages commencent à discuter, à se présenter…

mon-homme-presque-parfait-grand-angle-extraitL’histoire est complexe et assez plaisante, bien découpée, il est facile de s’y retrouver et de suivre les faits d’Antoine, qui est le narrateur. L’homme se fait passer pour un vétérinaire veuf auprès d’Eloïse, qu’il tente de séduire. Mais il se révèle être également le psy du mari de cette dernière, dont le couple bat de l’aile. Opportuniste, manipulateur, le personnage se révèle troublant, entre honnêteté et tromperie, le scénario, bien ficelé, tient en haleine jusqu’au dénouement, pour savoir jusqu’où ce jeu d’infidélité va aller. L’amour et les relations dans un couple sont au cœur de cette bande dessinée qui s’avère intéressante et captivante. Le dessin est dynamique, plutôt plaisant, simple, sans trop de fioritures, se concentrant principalement sur les trois personnages.

Mon homme (presque) parfait est une bande dessinée surprenante, intéressante et passionnante, qui révèle les fragilités d’un couple, la recherche de la perfection, les relations complexes d’un couple et la recherche de soi, de l’amour.

A propos celine.durindel

A lire aussi

Hôtel des frissons – Sans corps ni tête

Sans corps ni tête est un nouveau tome de la série Hôtel des frissons, des ...

Lire les articles précédents :
Les avant-après déco de M. Benoît

Les avant-après déco de M. Benoît est un ouvrage paru aux éditions Larousse, en janvier ...

Les trois nouvelles tablettes de chocolat Poulain

La marque française Poulain, de Carambar & Co, innove et élargie la gamme de tablettes ...

T’choupi a peur du noir

T'choupi a peur du noir est un nouvel album de l'ami des petits, dans lequel, ...

Fermer